feel the weight of the world // pv: tessa

le Sam 13 Jan - 22:07



feel the weight of the world

do we have bad blood? do you feel the burn from my touch? darling, I always knew that we were doomed. i stay cold, feel the weight of the world, now i always, always walk alone without you.

S’était dur, s’était pesant. Ca faisait deux semaines que t’étais chez toi, enfermée, à ne rien faire, à part ruminer. Tes pensées te rongeaient, te dévoraient. Et tu les laissais faire, parce que t’avais plus la force. Elle t’avait donné le coup de grâce pour te mettre à terre, et t’arrivais plus à te relever. S’était trop lourd, trop douloureux, elle t’avais planté ce poignard, et t’agonisait de cette plaie grande ouverte. Est-ce que s’était parce que tu étais faible ? Peut-être. En fait, t’avais tellement pris dans ta vie, tu t’étais tellement battue et relevée après les coups, que là, le poids avait été de trop, alors tu t’es écroulée. Tu replongeais dans le même état que l’été dernier. Tes terreurs nocturnes étaient beaucoup plus nombreuses, alors tu faisais des insomnies, parce que t’avais trop peur d’aller dans ton lit et penser, encore et encore, pour ensuite retrouver les démons de ton sommeil. Tu te laissais moisir, t’étais un cadavre ambulant. T’écrivais, pour ton groupe ou pas simple défouloir. Tu dessinais et tu peignais aussi. T’avais une âme faite pour l’art, mais tout ce que tu créais, était noir, vide, triste. Des corps sans tête, sans vie. De la fumée, des os, des corbeaux, des insectes, des mains à la recherche de ce contact qu’elles ne trouvaient pas. Et si tu ne créais pas, tu laissais ta douleur te massacrer. Alors tu pleurais, tu hurlais, tu frappais. Parce que s’était insupportable. Ton corps souffrait autant que ton âme. T’étais fatiguée, par cette jambe atrophiée qui te pourrissait tant la vie et qui était la raison de son départ, parce que t’étais qu’une ancre qu’elle devait traîner. Une pauvre handicapée incapable de courir, danser, sauter. Un chien galeux qui boitait après quelques minutes de marches, au corps marqué par cette brûlure repoussante. Qui voudrait de cela ? Et puis tu te disais que non, elle, elle l’aurait accepté. Celle que tu as tant aimée, et qu’on t’a arrachée. Si violemment, tragiquement. Elle, tu savais qu’elle t’accepterait, peu importe ce que tu aurais pu subir. Même si tu avais eu la moitié du visage brûlé, elle t’aurais aimé, elle aurait apaisé cette blessure de ses caresses. Mais la mort en avait décidé autrement, et tout ce qu’il te reste d’elle, c’est cette chaîne autour de ton cou. Un contact contre ta peau qui était loin d’être suffisant. Quels sont les points heureux dans cette histoire, dans ta vie ? T’avais pas de famille, pas d’amour, un corps qui n’avait pas toute ses facultés. Tout ce qui t’empêchait d’entrer dans la tombe, s’était ton groupe. Professionnellement, t’avais réussi ta vie. Ton groupe était soudé, connu, et il était là pour toi. S’était la seule chose qui te faisait sortir de ta maison, ton scaphandre. Parce que s’était ta passion, et tes collègues, s’étaient en fait tes frères de cœur. Ils étaient les seuls aujourd’hui à pouvoir réchauffer ton cœur lacéré, ainsi que la scène. Ca te permettait de laisser tout ça de côté, grâce à leurs instruments, ta voix qui raisonnait dans le studio ou la scène, le rire des garçons et les applaudissements des fans. S’était ça, ton échappatoire. Mais dès que tu rentrais chez toi, tu retournais dans cette noirceur. Si pesante.

T’avais passé la journée chez toi aujourd’hui. T’avais écrit un petit peu, mangé une pomme histoire de remplir ton estomac, mais t’avais perdu l’appétit, la gourmandise. Tu recommençais à maigrir, te pâlir. Tes yeux verts, si beaux, avaient perdu de leurs lueurs. T’étais un fantôme, qui rôdait dans cette grande maison, sans le moindre sourire. Totalement éteint. T’avais fini par t’installer sur ton canapé, un calepin sur les genoux, à griffonner des petits motifs, idées de tatouages. Fourmis, mouches, allumettes, cigarettes, fleurs… T’avais ce don pour l’art, car en plus d’avoir cette voix d’ange et des mains faites pour le piano et la harpe, tu savais dessiner. Tu avais ta propre patte, fine, subtile, mais sombre. Tout comme tes chants. Mais t’as été tiré de ton monde, sursautant, lorsque tu entendais frapper à ta porte. Tu soupirais, regardant ton téléphone. T’avais des tas d’appels manqués, sms, notifications de réseaux sociaux. Ca faisait deux semaines que tu ignorais tout le monde, sauf tes garçons. Parce que t’avais plus envie. Ils allaient te voir mal et quoi ? T’avais pas envie de leur expliquer, de te confier, ou de faire semblant d’être heureuse. T’avais pas non plus envie de les écouter, de sortir avec eux. Le social te fatiguait, clairement. Alors t’ignorais tout ceux qui demandait de tes nouvelles, ou même s’inquiétait pour toi. Encore une fois, il n’y avait que tes garçons qui te voyait, et il avait bien remarqué que t’avais replongé, que t’étais dans un sale état, mais t’avais prévenu ; tu venais pour bosser, c’est tout. Mais tu t’étais tout de même levé, par curiosité, marchant doucement jusque ta porte en prenant soin de ne pas faire grincer ton parquet et de garder la lumière éteinte. T’avais pas de judas pour voir à travers ta porte, alors t’attendait juste, un peu plus loin dans ton couloir, voir si la personne allait s’annoncer. Peut-être que ce n’était que de la pub en fait. T’espérais. Parce que tu ne voulais pas parler. Pas maintenant.

Code by Sleepy

______________________________

† do we have bad blood? do you feel the burn from my touch? darling, I always knew that we were doomed. i stay cold, feel the weight of the world, now I always, always walk alone without you.
avatar
Messages : 420
Date d'inscription : 02/11/2017
Points : 764
Mon sosie, c'est : lynn gunn
Crédits : sandankhr
Emploi : chanteuse dans son propre groupe
J'prends la pose :

Luna C. Griffin
membre du mois


Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t871-luna-c-griffin-lynn-gunn http://getreal.forumactif.com/t874-luna-c-griffin-empty-white-ghost
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum