Partagez | 
 

 plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Mer 14 Juin - 2:16

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.Une journée comme les autres. Elle avait terminée sa journée de cours, et devait rentrer chez elle se préparer pour reprendre le boulot dans une heure. Elle bossait au Mermaid ce soir. Tant mieux, elle n'avait rien à faire de toute manière. Ses cours pour la semaine d'après étaient déjà prêts, et elle était persuadée que Marivaux et la critique sociale du mouvement philosophique passionnerait ses élèves. Mika était donc rentrée chez elle, avait balancé ses chaussures dans un coin du hall d'entrée, et s'était vite faite accueillir pas David Meowie. Après s'être assurée d'avoir remis eau et croquette à l'amour de sa vie, elle n'avait pas perdu son temps pour aller prendre une douche. Elle aimait bien les vendredis soirs. Selon elle, le meilleur moment de la semaine. Elle finissait les cours, et rentrait chez elle, s'installait quelques heures, avant de retourner travailler dans cette atmosphère bien différente qu'est le Mermaid. Elle n'est pas bien certaine de ce qu'en penserait son père, si il savait cela. Mais pour le moment, il l'ignore, donc aucune raison de se poser la question. A quoi bon s'ajouter des angoisses inutiles. Après avoir profité des bienfaits de l'eau chaude, elle s'était posée pour relire un des bouquins de Stephen King, Carrie, qu'elle adorait particulièrement. Une fois arrivée à peu près à la moitié, elle s'arrêta et posa le livre, prenant soin de marquer la page. Elle avait mit rapidement des chaussures, et avait ainsi filé. Elle avait prit ses petites habitudes, et désormais, tout cela n'était plus qu'un train-train quotidien. Une répétition qu'elle aimait effectuer. En entrant dans l'établissement, elle salua ses collègues avant de filer se changer, enfilant l'un des ensembles que les danseuses portaient. Le tout était évidemment assez dénudé, mais juste ce qu'il fallait pour que cela reste acceptable. Une fois prête, elle retourna à la vue des clients, et commença à danser au rythme des musiques. Lorsqu'elle dansait, elle mélangeait un peu tout les styles de danse qu'elle avait apprit jusqu'ici. Bien sur, elle n'allait pas faire des entre-chats dans ce contexte. Mais elle savait rester gracieuse et sexy, sans ressembler à un thon avec deux paires de fesses. Car bien qu'il n'y avait pas de mauvais danseurs ici, elle en avait déjà vus dans des boites de nuit assez ridicules. La souplesse d'un poteau électrique et l'élégance d'une boite de conserve. C'est vrai qu'elle, manquait cruellement de poitrine, elle l'avouait. Mais, elle avait apprit au fil du temps au Mermaid, à compenser autrement. Alors que la soirée commençait, elle remarqua du coin de l’œil un groupe qui ne faisait pas partit de leurs habitués. Il y avait souvent des curieux qui n'étaient encore jamais venus qui se décidaient à franchir le pas, et qui revenait, ou non, plus tard. Mais ces gens là semblaient plus être des touristes de passage que des curieux de la ville. Ce qui interpellait vraiment Mikaela, c'était surtout le regard insistant de l'homme aux cheveux brun. Elle avait l'habitude d'être observée. Les regards, elle les avaient dominés depuis bien longtemps. C'était d'ailleurs ce qui lui plaisait, être regardée. Mais là, elle se sentait étonnamment mal à l'aise, et bien que cet homme ne soit pas le seul à la regarder, elle avait du mal à penser que cet impression ne puisse venir de quelqu'un d'autre. Lorsque l'une des chansons fut terminée, elle essaya de prendre retraite en allant aux toilettes des dames, mais une prise sur son poignet l'en empêcha, et elle se retrouva coincée entre un corps et un mur, sans vraiment comprendre comment, dans un coin d'ombre. « Laissez-moi tranquille. » Elle savait que parler d'un ton froid et sans peur était probablement la meilleure des choses à faire, seulement elle avait un peu de mal à contrôler ses émotions. La jeune femme détestait être dominée par un homme. Cela lui rappelait toutes les mauvaises choses que Newton avait bien pu lui dire par le passé, et elle ne voulait plus de tout cela. Lorsqu'elle dansait, elle avait la supériorité. Mais là, elle était coincé, et l'homme aux cheveux bruns avait manifestement bien plus de force qu'elle. En ignorant l'haleine de vodka du souffle sur son cou, elle tenta une nouvelle fois, avec une voix qu'elle essaya de garder ferme : « Vous savez, il y a des règles sur la proximité entre les clients et les danseuses, si je vous dénonce à mon supérieur, vous aurez des problèmes. ». Cet enfoiré avait même prit soin de se positionner un poil sur le côté, de sorte qu'elle ne pouvait même pas user du coup de genoux dans les bijoux de famille. La réponse de l'homme et la main qui s'installa alors sur sa bouche, pour la rendre silencieuse, lui glacèrent le sang. Désormais, elle espérait juste que quelqu'un remarquerait son absence et vienne la chercher. D'ordinaire, elle savait se défendre, elle savait user des mots à son avantage, et savait repousser les tenaces. Mais la situation était différente, là, car elle était en état d'infériorité. Elle était bien trop menue pour avoir la moindre chance, dans ces conditions. « Tu pourras toujours tenter, quand j'aurais terminé, tu ne seras même plus capable de parler ! » Elle grimaça de dégoût en entendant ces mots.

HRP:
 

©️ 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Mer 14 Juin - 7:08



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela

Une soirée comme ça, c’était parfait pour sortir dans les bars. La température était bonne et la fête s’était lentement écoulée le long des ruelles comme dans tout bon Vendredi. C’était une soirée comme une autre, où Drake allait servir des boissons alcoolisées toute la soirée jusqu’à 3h du matin, l’heure où le bar fermait. C’était des soirées comme ça que le jeune homme aimait : Des soirées où ils pouvaient simplement profiter d’être lui-même, sans prise de tête, sans gens pour se soucier de son apparence ou de ce qu’il faisait. C’était des journées comme ça où, alors qu’il devait passer la matinée à supporter la société, il pouvait se réfugier dès la tombée de la nuit dans un monde qui l’intéressait beaucoup plus. Le monde de la nuit ne lui avait jamais mis des barrières comme le reste de la vie avait fait avec lui. C’était des soirées comme ça où il pouvait simplement se cacher à travers les autres sans passer pour un homme complètement fou.

Vers la moitié de la soirée, Drake laissa quelques minutes le bar vide, juste le temps d’aller fumer une cigarette. À la sortie du bar, il s’en sortit une et la fuma lentement, fixant le ciel qui était dégagé à cette heure-ci. Les étoiles, ainsi que la lune à moitié pleine, brillaient. Et Drake put profiter de la beauté de cette nuit pour simplement se laisser aller. Le monde était vaste, trop beau pour être prisonnier de ses chaines. La société avait construit un idéal : Avoir une petite amie (dans son cas), avoir une job stable (même si on ne l’aimait pas forcement) et utile au reste des gens, ce créé une famille, remplit ses droits en tant que citoyen, voter, avoir la même routine… Et dès que des gens s’écartaient de cet idéal, il était jugeait. Bien que, par exemple, l’homosexualité passait de mieux en mieux, il y avait encore des pays pour interdire le mariage gay. Un autre exemple? Les gens faisant du théâtre (pas des acteurs de films populaires, juste des gens faisant du théâtre) ou certains qui peinturaient étaient de moins en moins reconnus et vu qu’auparavant. Alors qu’avant, les pièces de théâtre étaient vues par des milliers de personnes, maintenant, c’était des petites salles où les artistes devaient tout faire pour réussir à inviter quelques personnes à les voir. Selon les gens, l’art était inutile. Après tout, l’art ne sauvait pas des vies comme la médecine, et son père lui avait bien fait comprendre ça. L’art pouvait rendre heureux, mais dans la société actuelle, c’était une chose rendue futile. Ça aussi, son père lui avait bien fait comprendre. Drake porta lentement sa cigarette à ses lèvres, fronçant les sourcils lentement. Il détestait cette société, il détestait ce qu’on lui imposait… Mais le pire dans tout ça, c’était cette cage. Cette immense cage que certains se donnaient le droit d’imposer sur les gens. Et dans tout ça, certaines personnes ne le remarquaient pas… Certaines personnes vivaient toutes leurs vies enchainées à ces traditions. À cet idéal du moi. Et c’était une triste vérité que Drake devait assumé : Il était anormal. Il n’était pas comme tout le monde. Vous pensez toujours que Drake voyait la vie comme quelque chose de bien? Laissez moi rire. Il n’y avait pas plus pessimiste que lui… Il voyait la vie comme quelque chose à supporter, et non quelque chose à aimer. Parce que la vie lui avait tout pris : Sa mère, sa famille, son art, sa santé… Drake relâcha lentement sa cigarette, venant l’écraser sous son pied en soupirant, toussotant un peu. Et c’est ainsi qu’il finit par tourner les talons pour rentrer à nouveau à Mermaid.

Ses yeux prirent un moment à s’adapter aux lumières de l’endroit, et alors qu’il marchait vers son bar, cela lui prit un moment avant de remarquer cette forme sombre dans un coin du bar. Il tourna la tête vers les danseurs : Il savait avec qu’il travaillait et qui était là ce soir. Et donc, le jeune homme savait pertinemment qu’il manquait Mikaela. Et ses poings se serrèrent à cette simple constatation. Rapidement, il retourna son regard vers ces deux ombres qui bougeaient s’avançant. Le lien se fit plus vite dans sa tête et, impulsif comme il était, il ne prit que quelques secondes pour venir tirer brusquement l’homme par le collet de son chandail. Drake poussa brusquement l’homme contre le mur, sans se soucier du bruit brusque que cela fit et des quelques rares regards qui se tournèrent vers lui.

« Tu l’as touche encore, j’te défonce, ta compris, mec? Ici, on regard, on touche pas. », siffla-t-il avec colère avant de repousser l’homme plus loin.

Drake se mit rapidement devant Mikaela, fixant l’homme dans les yeux. Le jeune Macnair pouvait se montrer très violent quand il était ainsi, surtout vu que ce dernier était impulsif et irréfléchi. Les conséquences, il ne les voyait jamais venir. Il agissait c’était tout. Donc s’il avait à se battre, il le ferait sans hésiter. Heureusement, le fait que certains s’étaient tourné vers eux fit froncer les sourcils à l’homme :

« J’te retrouverais… », grogna l’homme complètement ivre.
« Essayez pour voir. », grogna Drake en fusillant toujours l’homme.

Ce dernier partit en titubant et Drake se tourna rapidement vers Mikaela, son regard se transformant lentement. Son expression se fit plus inquiète, bien qu’il essayait de le cacher.

« Mikaela… Est-ce que ça va? »
Code by Joy


HRP: C'est parfait ne t'en fait pas! Je me disais qu'avec le temps, Drake pourrait la considérée même comme sa meilleure amie. Je voie bien ce genre de lien entre eux! Coeur


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Ven 16 Juin - 14:11

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.Elle détestait se montrer faible face à un homme. Elle avait déjà subit. Les critiques, les insultes, les remarques désobligées. Elle s'était promit que tout cela ne serait jamais plus que du passé. Elle ne voulait plus être la fille qui obéit et qui accepte, et elle avait rendu ça très clair, en commençant à travailler au Mermaid. Désormais la blonde s'assumait, elle n'avait plus honte de celle qu'elle était, et aimait sa personnalité, aimait son corps. Il lui avait fallu un peu de temps pour regagner cette confiance en soi que son ex lui avait brisée. Et à ce moment là, le plus douloureux à accepter n'était pas les paroles de l'homme alcoolisé, ni même sa poigne douloureuse sur son poignet. Le plus douloureux à ce moment, c'était qu'elle remarquait qu'elle n'avait pas totalement guérie. Elle était toujours malade, elle n'arrivait pas à se faire respecter, à a voir suffisamment confiance en soi pour faire quelque chose. Elle était juste restée là, tétanisée, à essayer de prévenir qu'elle se plaindrait au directeur. Foutaises, en quoi cela allait faire reculer un homme ayant définitivement abusé des verres. Mikaela savait quoi faire dans ce genre de situation. Se faire remarquer en appellant de l'aide. Ce qu'elle ne pouvait, là, pas faire. Ou bien déconcerter l'autre personne et en profiter pour mettre un coup et s'enfuir chercher quelqu'un. Ce qu'elle aurait pu faire. Mais elle n'y parvenait pas. Les mots ne lui venaient pas, les gestes refusaient de se faire. Au fond, elle s'était résignée, et avait déjà acceptée de subir, exactement comme elle le faisait par le passé, et avait juste fermé les yeux, avec une grimace de profond dégoût. Pourtant, sans prévenir, le poids qui la maintenait contre le mur, s'en alla, ainsi que la main serrée autour de son poignet. Elle mit un petit temps à réagir et à comprendre ce qui se produisait. Puis, elle s'autorisa à soupirer, soulagée, en saisissant que quelqu'un avait remarqué. Elle ne tilta pas vraiment, du moins pas avant que l'homme ne menace l'autre, que son sauveur se trouvait être Drake, le barman. Ils avaient déjà discutés une ou deux fois, par le passé, comme avec à peu près chacun de ses collègues. Et ce dernier ne tarda pas à se mettre devant elle, faisant office de barrière infranchissable entre elle et l'autre enfoiré. Et même si elle regrettait de ne pas avoir été capable de se défendre mieux et seule, il fallait bien avouer que c'était rassurant.

Finalement, le touriste en état d’ébriété finit par lâcher prise avant de s'en aller, laissant clairement apparaître son mécontentement. Qu'il se rassure, il n'était pas le seul dont la soirée venait d'être gâchée. L'idée de danser, maintenant, lui semblait bien moins amusante et enthousiasmante que lorsqu'elle était arrivée. Bien sur elle s'en remettrait, elle aimait son travail ici, elle se sentait libre. Seulement, cet mésaventure venait de lui bousiller son vendredi soir, et au fond, ça la faisait bien chier. « Mikaela… Est-ce que ça va? » Drake s'était retourné vers elle et l'observait désormais d'un regard inquiet. Elle baissa les yeux, et fit un demi-sourire, gênée, reconnaissante, et un peu honteuse à la fois. « Oh, hm, oui, je vais bien, enfin je pense. Merci de m'avoir aidée, j'ai un peu perdu mes moyens ce soir ... » Elle leva les yeux, et sourit, comme pour s'amuser de sa propre situation, bien qu'au fond ce n'était pas vraiment le cas. Elle aimait l'auto-dérision, mais actuellement ce n'était pas vraiment sa préoccupation. Elle observa rapidement la salle, avant de reposer son regard sur le sol, sa main tenant son poignet. Les autres danseurs présent ce soir là semblaient se débrouiller, et elle savait qu'ils ne lui en voudraient probablement pas d'attendre un peu avant de retourner à son job, après cela. « Je pense que le patron comprendra que je prenne une pause ... Je me sens un peu, enfin, je ne sais pas trop. » Choquée n'était pas le mot. Perturbée, non plus. Non, ce n'était pas ça. Elle se sentait juste, étrange. Oui, peut-être qu'étrange était le bon mot. Pour le moment, la seule chose dont elle avait envie, c'était de se poser. Rien que quelques minutes. Une petit quart d'heure, une demie-heure si c'était possible. Après elle y retournerait sans problèmes. De toute manière, il n'y avait pas de quoi en faire toute une histoire. Elle allait juste finir sa soirée, puis elle rentrerait chez elle, où David Meowie passerait une bonne heure à ronronner et à lui faire des câlins, sentant que sa maîtresse n'était pas comme d'habitude, et puis elle irait dormir. Et ce serait oublié. Là, elle avait juste besoin d'une petite pause. Juste le temps de rassembler ses esprits et de chasser ça de sa pensée. Juste le temps de retrouver son humeur de vendredi soir.

Soudain, elle se rendit compte qu'elle parlait exactement comme si elle cherchait du réconfort, ce qui finalement, n'était pas vraiment le cas. Elle ne voulait certainement pas ennuyer le barman alors qu'il l'avait déjà aidé, finalement sa prise de parole avait plutôt été dites comme l'on pourrait prononcer à voix haute des pensées, plutôt que comme une parole adressée à un interlocuteur. « Hm, oublis ce que je viens de dire. » Elle lança un regard vers la pièce où elle s'était changée, et l'idée d'aller enfiler son manteau, lui était actuellement bien plus parlante que celle de rester en tenue de travaille, qui ne se constituait que d'un ensemble minimaliste. « Je pense que je vais juste oublier ça et aller enfiler quelque chose, donc ça va, je vais bien. Je pourrais te demander un verre en attendant ? De l'eau, ou n'importe quoi, ce que tu veux. Je déduirais ça de mes pourboires. » Sans réellement attendre de réponse, elle avait tourné les talons et était partie pour se couvrir. Bon, elle espérait que cela ne paraîtrait pas malpoli de partir comme ça... Elle ne mit que quelques minutes. Elle ne comptait pas se changer entièrement pour une petite pause, sinon elle serait obligée de se changer une nouvelle fois par la suite, sa nuit de travaille n'était pas terminée. Du coup, elle se contenta d'enfiler son manteau, un long Trench beige, dont elle noua la ceinture autour de sa taille. Elle attacha ses cheveux en une queue de cheval, et sortit pour se diriger vers le bar, où elle prit une place, en souriant avec un air pensif. Elle était habitué, elle prenait ce même sourire, lorsqu'elle vivait avec Newt. Le sourire qui veux dire "tout va bien".

HRP:
 

©️ 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Lun 19 Juin - 8:06



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake avait vécu pour vivre par lui-même. Il avait grandi, il avait vécu, presque toujours seul. Quand sa mère était morte du cancer, il avait commencé à vivre par ses propres moyens, par vivre par lui-même. Ce défendre contre des gens ce croyant meilleurs que lui, il avait dû souvent le faire. Par poing très souvent, vu son impulsivité, Drake avait appris à compter seulement sur lui-même pour se sortir de tout le pétrin où il s’enfonçait. Il avait appris à vivre de son mieux par ses propres moyens, par sa propre force. Quand quelque chose n’allait pas, il devait s’en sortir comme un grand. Sa sœur lui a tourné le dos très vite dans sa vie, son frère l’a laissé se débrouiller et son père voulait le changer pour le rendre meilleur. Ses poings et son cœur froid étaient rendus sa meilleure arme contre le mal qu’on voulait lui faire. Ce caractère, il ne l’avait pas obtenu de lui-même. Tout le monde devenait ce que la vie avait fait de toi. Si tu avais dû te débrouiller seul, ou si tu avais eu de la famille, des amis pour t’aider…Si tu avais vécu dans la rue, ou dans une grande maison… La vie que tu menais forger le caractère que tu allais malheureusement avoir toute ta vie. Il avait appris à vivre ainsi. Il se rappelait très bien avoir dû se défendre contre les gens à l’école, ses étudiants qui se passaient meilleurs que lui, car il était un rater… Un rater. Il se rappelle la fois où son père avait brisé son portrait de sa mère à cause que, selon lui, cela représenté une faiblesse. Et qu’il avait dû se relever seul. Oui, Drake, mieux que plusieurs, savait ce que c’était de devoir ce battre seul. De devoir se réveiller le matin et devoir se dire : Une nouvelle journée où tu seras seul. Seul contre tant de gens qui te font peur. Et tu te diras : pourquoi personne ne vient m’aider? Drake connaissait bien ce sentiment et, malgré son caractère, malgré son cœur rendu froid, il ne souhaitait ça à personne. Tobias pouvait vous sembler intouchable, insensible et froid, mais au final, il ne voulait pas du malheur à quelqu’un. Il ne voulait blesser personne réellement. Il se défendait simplement. Il se défendait contre un monde où il avait toujours été seul. Et le jeune Macnair ne pouvait laisser personne être seul comme lui l’avait été. Donc quand il avait vu Mikaela, ça avait été le choc : Je dois la sauver. Je dois la protéger, car si je ne le fais pas, personne ne le ferra. Comme personne ne m’a jamais protégée auparavant. Et je m’en voudrais… Je m’en voudrais de ne pas avoir aidé une femme comme Mikaela qui ne demande rien d’autre qu’un peut d’argent pour continuer à vivre sa vie comme elle le vit. Lui, il comprenait bien ça. Et laisser seul Mikaela, contre un homme, ça lui était impossible.

Et son regard croisa lentement celui de la jeune femme quand le client désagréable fut parti et il fut surpris par ce sourire faux qu’elle essayait tout de même de garder. Personne ne pouvait juste s’en sortir d’un évènement comme ça en souriant. Drake le savait bien… Il secoua lentement la tête, avec douceur, avant de venir poser son regard dans le sien.

« C’est normal de perdre ses moyens contre quelque chose comme ça qui arrives… », dit-il lentement, avant de la regarder partir pour se changer. Drake en soupira lentement.

Il alla vers le bar lentement, se mettant devant celui-ci en fixant le vide un moment, glissant lentement ses mains ensemble, avant de les passer sur son visage. Mikaela… Quelle femme forte et indépendante. Elle lui rappelait beaucoup lui quand il l’observait de plus près. C’est peut-être ça qui le rapprochait tant d’elle. Il commença à laver un verre avec douceur, avant de le remplir de l’eau quand il vit la jeune femme revenir vers lui. Il posa doucement le verre d’eau devant elle, souriant un peu.

« Si tu as besoin de quoi que ce soit d’autre à boire, demande-moi. Ne te soucie pas de l’argent, je payerais. », dit-il avec douceur, avant de regarder sur le côté pour observer si tous les clients étaient servis avant de ramener son regard vers Mikaela avec douceur.

Drake garda le silence, nettoyant avec douceur certains verres lentement, sans jamais détacher réellement son regard de celui de la demoiselle. Il finit par glisser lentement sa main dans les cheveux blonds de Mika pour les replacer.

« Tu n’as pas besoin de sourire, Mikaela. Je sais reconnaitre des vrais à des faux sourires. Surtout qu’après un tel évènement, on peut rarement le prendre à la légère. Personne ne t’observe ici, tu peux reprendre sur toi sans que quiconque ne te juge. », dit-il lentement, parlant bien pour une fois, la voix toujours un peu rauque due aux nombreuses cigarettes fumées.

Il posa doucement les verres désormais propres sur le comptoir, avant de venir se pencher un peu vers Mikaela, venant perdre son regard dans le sien.

« Je n’ai pas eu le temps de voir s’il t’avait blessé quelque part… », dit-il lentement en baissant un peu les yeux vers les poignets de Mikaela. « Est-ce que tu as mal quelque part? »

Drake était sincèrement sérieux, car son inquiétude paraissait bien sur son visage, malgré que léger.
C’est dans ces moments-là qu’on réalise la chance qu’on a de côtoyer certaines personnes…
Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Mar 20 Juin - 22:54

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.En vérité, elle se sentait nulle. Elle avait lu des livres, elle était tout de même professeur de littérature. La jeune femme savait bien qu'il y avait des personnes, des femmes, ayant eu un passé bien plus dur que le siens. Et elle, était là à se plaindre de tout et de rien à un homme dont elle ne connaissait pas le passé non plus. Si cela se trouvait, il avait eu de biens plus graves troubles qu'elle, et l'écoutait était comme écharde dans la main qu'il n'arriverait pas à retirer. Elle aurait été prête à parier que, même si cela avait été le cas, il ne lui aurait pas dit. Ils avaient déjà discutés, des fois avec d'autres collègues également, et bien qu'elle ne le connaissait pas énormément, elle était pratiquement certaine que Drake ne lui dirait pas de se la fermer même si il en avait envie. Parce qu'il était gentil, au fond. Elle prit le verre d'eau, avec un sourire sincère cette fois. « Merci, mais ne te sens pas obligé, je vais m'en remettre, après tout, ce n'est pas comme si j'avais dû faire face à Voldemort, ou une armée de zombies... Si c'était arrivé, là oui, j'aurais peut-être était plus longue à m'en remettre ! » Ce n'était clairement pas la meilleure de ces blagues, loin de là même. Mais c'était tout ce qu'elle avait sur le moment. Elle savait d'ailleurs que ce n'était pas vraiment la meilleure des choses à faire sur le moment de lancer une vanne, puisqu'au fond, elle n'était pas tellement d'humeur. Finalement, ce n'était pas tant l'homme de ce soir, qui la mettait dans de tels états. Non, ce qui la gênait, c'était surtout que même si elle essayait de ne pas y penser, Newt revenait sans cesse en mémoire. Heureusement, il n'avait jamais tenté de la forcer à quoi que ce soit, ce qui le différenciait de l'homme alcoolisé, il n'avait d'ailleurs jamais été violent.

Mais ses mots ... L'accident de tout à l'heure avait fait revenir toutes les phrases qu'elle avait réussie à oublier, à envoyer balader loin dans le coin sombre de sa mémoire. Pendant un tiers de seconde, elle observa son verre, se faisant la réflexion qu'elle aimerait être une goutte d'eau. Après tout, ce serait plutôt avantageux. L'eau ne meurt jamais réellement, elle change seulement de forme. Qui plus est, elle est nécessaire à la vie, ce qui est tout de même beau, lorsqu'on y pensait. Parfois, elle se disait qu'avoir étudié la littérature la rendait vraiment bien trop pensive et philosophique sur des choses qui ne le nécessitait pas vraiment en soit. Elle releva donc le regard, sans bouger, pour observer le barman qui jetait un coup d’œil rapide à ses clients. Elle se souvenait très bien de ses premières pensées sur chacun de ses collègues lorsqu'elle les avait vus pour la première fois. Et le plus drôle était de voir comme elle avait vraiment eu tord sur certaines personnes. Drake en faisait partie. Elle s'était dit, au début, que ce n'était vraiment pas le genre de personne qu'elle irait voir en premier. Il lui semblait légèrement froid, assez solitaire, avec ce genre de personnalité qu'elle n'aimait pas trop. Drôle, comme il ne faut vraiment pas fier aux apparences. Après tout, c'était Oscar Wilde qui l'avait dit, elle aurait dû l'écouter plus tôt !

Finalement, elle détacha sa queue de cheval, sentant le besoin de sentir ses cheveux contre son visage. C'est probablement quelque chose de difficilement explicable, mais elle fait partie de ces personnes qui se sentent plus en sécurité avec les cheveux détachés. Comme s'ils pouvaient se cacher grâce à ces derniers. Elle prit une gorgée d'eau, sentant le regard du jeune homme. Réflexion faite, elle était certaine qu'il était plus jeune qu'elle, mais probablement pas d'un grand nombre d'années. Mika restait silencieuse. Elle ne savait pas tellement quoi dire, donc elle se contentait de regarder son verre, en écoutant la musique rythmée qui tournait dans le club. Finalement, elle releva la tête. En croisant le regard de Drake, elle fut surprise de ce qu'elle pensa y voir. Peut-être que ce n'était que son imagination, mais elle n'y voyait rien de négatif. Elle sourit, lorsqu'il passa sa main dans ses cheveux, pour les remettre correctement. Cependant, elle perdit rapidement son sourire en entendant ce qu'il lui dit. Mikaela ne savait même pas quoi répondre. De toute façon, il valait mieux qu'elle ne dise rien pour le moment, car elle était presque certaine qu'elle aurait bafouillé, sur le moment. Lorsqu'il s'éloigna pour poser les verres dont il s'occupait, elle baissa les yeux, se mordant la lèvre. En dehors de son frère, c'était la première fois que quelqu'un, qui plus est un homme, n'arrivait à la percer à jour aussi rapidement à feindre de sourire. D'un côté, elle ne le faisait plus tellement ces derniers temps. Elle avait avancé, avait tourné la page. C'était justement cela qui lui avait donné ce soudain changement de caractère, lui avait donné l'envie de ne plus être la simplette, douce et inoffensive Mika qu'elle était.

Oui, depuis qu'elle avait laissé Newton derrière elle, cela arrivait beaucoup moins souvent, qu'elle fasse semblant de sourire, désormais ses sourires étaient des vrais. En revanche, la situation ce soir était différente, et même si elle refusait de l'admettre, toutes ses insécurités venaient de revenir à la surface. Lorsqu'elle sortit de ses esprits, il était penché en face d'elle, de sorte qu'elle ne pouvait plus vraiment éviter son regard. Elle fut touchée en constatant le ton amical, bien que mélangé avec un peu d'inquiétude et de sérieux. Honnêtement, si elle le pouvait, désormais qu'elle avait reprit un peu ses esprits, elle aurait volontiers courut dans la rue pour rattraper l'homme et lui coller une bonne droite. Ou peut-être plutôt un coup de pied dans les cacahuètes. « Oh, non c'est bon, ça va ! Finalement il n'a pas vraiment eu le temps. J'ai un peu mal au poignet, mais c'est déjà en train de passer. » Elle hocha légèrement la tête en souriant. Cela ne servait probablement à rien de le dire, puisqu'elle n'avait pas d'os cassé, ni même la moindre égratignure, donc il ne pourrait rien faire pour cela. « Hm... En échange si jamais un jour une fille à moitié folle t'attaque, je viendrais t'aider ! Je suis devenue très douée à maîtriser les folles depuis le jour où j'ai voulu faire l'ouverture des Black Friday pendant un voyage en Angleterre ! » Elle s'était d'ailleurs promit de ne pas le refaire qu'en cas d'ennui extrême, parce qu'elle avait constatée qui quitte à aller aux plus célèbres soldes et se faire plaquer au sol pour un sac à main, il valait autant mieux aller participer à un match de catch. Elle rit à sa propre remarque. « Au fait, je te le redis mais merci. Je pense que je vais commencer à t’appeler Superman. Ou Batman. Ou Spiderman. Bha, y en a tellement, on a qu'a dire, celui que tu préfères ! »

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Lun 26 Juin - 2:50



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake avait apprit à prendre soins des autres biens tôt dans sa vie, avant même de comprendre qu’il devait prendre soins de lui-même aussi. Malgré sa carrure forte et son air froid, jamais personne ne pourrait lui retirer le fait qu’il aimait et désirait protéger les autres. On lui avait retirer bien des choses depuis sa jeunesse, mais le fait de vouloir protéger les gens, ça… On ne pouvait tout simplement pas lui retirer comme on retirait aussi facilement son envie d’être aimé. On lui avait retiré son envie de peindre, sa confiance, son amour, mais retirer le fait que, la seule chose qu’il faisait encore de bien, était de protéger les gens. Ça… jamais. Depuis qu’il était petit, Drake avait défendu sa mère, puis des inconnus. Il se rappel encore ces fois où, énervé, impulsif, il avait sauter sur un homme pour le battre violemment pour protéger un de ses amis dans sa gang, à 16 ans. Depuis un moment, depuis que Drake était devenu le Drake de maintenant, il se battait pour un rien : Impulsif et colérique, il défendait avec les poings dès que quelque chose semblait mal aller. Dès que quelque chose lui déplaisait et le faisait exploser, il allait répondre avec ses poings. Cela lui avait valu plusieurs blessures durant ces années et, sans doute, encore d’autres blessures à venir dans les prochaines années. Avec tout ça, il avait oublié de se soucier de lui-même : Cigarettes, drogues, il ne se souciait aucunement de sa santé, ni même de ce qu’il désirait vraiment faire dans la vie. Peut-être que tout ça, c’était le karma : Pour se punir de la douleur qu’il avait fait à sa famille. De la douleur qu’il avait eu d’abandonner sa mère, son père, son frère et sa sœur… De la douleur d’être différent d’eux. De la douleur de ne pas avoir su sauver sa mère… C’était le karma qui répondait. Et bien qu’il ne se souciait pas de lui-même, il ne pouvait passer à côté de quelqu’un qui avait besoin d’aide. Ce n’était pas le fait de se sentir obligé, mais plutôt, c’était aussi pour lui-même : En aidant les autres, Macnair ce disait à lui-même : Regarde, tu es encore bon dans au moins une chose. Et il voulait ce prouver que cette chose, cette unique petite chose pouvait un jour l’aidait à devenir quelqu’un de meilleur, quelqu’un qui serait s’accepter enfin et tourner la page sur son passé.

« Je ne me sens pas obligé, Mikaela. Je fais ce que je désire, tu comprends? J’nai jamais été de ce genre d’homme à se sentir obligé… J’suis plutôt d’genre à faire c’que je veux. Je t’ai protégé, parce que c’est c’que je voulais. C’normal que je m’soucie aussi… Et c’normal que j’veuille te payer à boire, car tu l’mérites… Ces gens-là sont des crétins… D’vouloir faire du mal à une fille aussi chouette… »

Drake plongea un moment son regard dans celui de Mika, avant de sourire un peu, hochant la tête dans sa direction, avant de la laisser un moment réfléchir et reprendre sur elle. Il alla servir d’autres clients pendant ce moment, remplissant aussi les demandes des serveurs. Agilement, Macnair faisait boissons après boissons. Il savait que la plupart des gens, au premier regard, ce disait qu’il n’était pas ce genre d’homme à être facilement approchable : Et c’était vrai. Froid, Impulsif, Égocentrique, Colérique, Drake n’était pas ce genre de personne qu’on voulait avoir comme amis, mais il pouvait aussi ce montrer compréhensif et protecteur. Avec le temps, Drake pouvait ce montrer bien plus ouvert qu’au début. Cela prenait simplement un léger moment avant que Drake ne laisse tomber ces barrières pour s’ouvrir à quelque chose de plus large, de… Bref. Revenons vers Mikaela, car Drake était revenu vers elle.

Après avoir vérifié qu’elle n’était pas blessée à quelque part, Drake laissa échapper un très léger soupir de soulagement, presque muet pour ne pas que Mikaela l’entende. Et Mika confirma ce qu’il pensait : Elle n’avait rien, si on oubliait le choc psychologique bien entendu. Au moins, aucune marque ou blessure, ce qui était déjà ça de gagner. Drake se redressa lentement pour lui faire face, plongeant encore une fois son regard bleuté dans celui de Mika.

« Je note, je note! », dit-il en riant joyeusement. « Si une fille folle me saute dessus, je crierais ton nom. C’est donnant-donnant. », dit-il avec amusement, se penchant un peu vers Mikaela en riant.

Puis, il baissa un peu la tête, montrant son tatouage de Batman sur son bras, souriant fièrement.

« Je me suis fait ce tatouage-ci à mes 15 ans. Alors, j’répond à ta question en même temps, mon super-héros préfère c’est Batman, sans hésiter! J’l’adore! J’ai lu plein de BD avec lui dedans! J’trouve vraiment qu’il est super. », dit-il en croisant les bras sur le bar, souriant fièrement. « Tu as déjà penser à te faire un tatouage? T’sais sur la fesse… Y’a plusieurs filles qui font ça, nah? », dit-il en voulant détendre l’atmosphère.

Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Dim 2 Juil - 22:22

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.Elle se sentait bien, là, assise au comptoir. Si elle pouvait passer sa soirée ici cela ne la gênerait pas. Bon, elle perdrait de l'argent c'est certain, mais quand même. Elle comprenait pourquoi de nombreux clients aimaient venir ici. Elle sourit en entendant les paroles de Drake. En effet, ces types là n'étaient que des idiots. Bon, elle n'irait pas jusqu'à elle-même dire qu'elle était géniale, mais oui, eux étaient stupides. En tout cas, elle aimait bien le ton qu'employait Drake. Il semblait le genre de gars sûr de lui, qui défendait ce qu'il pensait juste. Elle aimait bien les gens comme cela. Elle-même, avait tendance à aimer défendre ses convictions, parfois avec un peu trop d'enthousiasme. Mika pouvait encore se souvenir de la fois où elle et l'un de ses élèves étaient partis en débat sur la présence du racisme de nos jours, suite à la lecture d'un roman traitant le racisme il y a de nombreuses années. En théorie elle n'avait pas vraiment le droit de passer une heure entière à débattre les opinions personnels de ses élèves, et n'avait pas non plus le droit d'exposer les siens. Mais bon, elle n'avait pas non plus le droit d'être prof et de bosser dans un strip-club, et pourtant, elle le faisait ! Elle sourit lorsque son regard croisa celui du barman. Mikaela avait toujours adoré les yeux bleus, ainsi que les yeux verts, et les yeux gris. Et elle ne pensait pas cela parce qu'elle avait elle-même des yeux bleutés. Non, elle trouvait simplement les yeux clairs plus simples à lire, à interpréter. Après tout, on dit souvent que les yeux sont le meilleur moyen de communication. En sirotant son verre d'eau, comme si il s'agissait d'un cocktail, elle observa le garçon préparer les boissons. Elle aurait bien aimé pouvoir faire tout cela elle aussi. Mais vu son habileté, et sa maladroitesse, il était plus prudent qu'elle se contente de faire ce qu'elle savait faire. La blonde aurait pu parier qu'elle pouvait brûler le bar entier en voulant juste préparer un Mojito. Elle l'accompagna lorsqu'il rit, en réponse à sa remarque quand à l'aide qu'elle pourrait apporter face à une fille folle. Ça elle maîtrisait. Les femmes sont bien moins coriaces que les hommes. « A vrai dire, je suis passée ceinture noire en tirage de cheveux et en coup de talon aiguille ... ! » N'empêche que pendant les soldes, elle l'avait eu, ce sac Gucci que cette stupide brune lui avait prit des mains !

Elle se redressa et regarda impressionnée le tatouage Batman, ainsi que les nombreux autres qu'il possédait. Elle adorait le concept. Marquer ainsi sa peau, comme une toile humaine, c'était une si belle façon de montrer ses goûts, son histoire. « Quinze ans ? Je t'admire tu sais ! » Elle rit légèrement. « Du coup, je vais t’appeler ... Hm ... » Elle chercha dans la zone de son cerveau réservée à la création de débilités et de surnoms en tout genre, quelques secondes, avant de relever le regard. « Bakeman. Version tatouée, barman, et plus jeune de Batman. Et moi ce sera Mikerwoman. Version poitrine plate de Wonderwoman ... ! » Elle fit un geste de la main, clairement exagéré, comme pour montrer un grand avenir qu'elle était surement la seule à imaginer. Le genre de geste que font les mauvais acteurs dans les mauvais films. Et puis, elle se mit à rire. Il lui en fallait très peu, oui. Mais son humour n'avait jamais été perfectionné de toute façon. Elle préférait de loin l'instantané au réfléchi. Son rire s'intensifia en entendant la question. Un tatouage ? Pourquoi pas, mais certainement pas sur la fesse. Du coup, elle prit un air sérieux. Du moins, autant qu'elle le pouvait. « Oui ! Actuellement j’hésite entre deux idées. Soit un gros "GRAB THAT ASS" sur la fesse droite, soit un portrait de mes parents ... » Elle avait réussi toute sa phrase en restant sérieuse, mais quand elle croisa le regard de Drake, elle ne tient plus, et se mit à sourire comme une idiote, imaginant la tête de ses parents si elle faisait un tatouage de ce genre. « Non, en vérité, j'aimerais bien m'en faire un mais ... Je suis pas certaine de pouvoir supporter de voir l'aiguille. Mais si je m'en fais un ce sera soit sur le poignet, soit derrière l'oreille, soit sur la nuque. Ce serait surement quelque chose de symbolique. J'aimerais bien en faire un avec mon frère un jour, mais je ne pense pas qu'aucun de nous deux ne soit assez courageux en fait ! » En réajustant un petit peu son manteau, elle se pencha sur le côté, se fichant bien d'avoir l'air un peu idiote, pour regarder les différents tatouages qu'il y avait là. Elle hésitait entre laisser exploser sa curiosité, ou bien simplement se retenir. En théorie, puisqu'ils venaient d'aborder ses fesses, il ne devait plus y avoir de limites à respecter. « Est-ce qu'ils symbolisent quelque chose en particulier, ou tu les fais juste comme ça quand quelque chose te plais ? » Elle posa ses coudes sur le bar et sa tête dans ses mains, en attendant la réponse.

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Mar 11 Juil - 5:56



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake était plutôt du genre à envoyer balader bien des gens habituellement. Plutôt froid et colérique, ce n’était pas vraiment le genre d’amis que vous vouliez autour de vous. Il disait franchement ce qu’il pensait, surtout ce qu’il n’aimait pas, il manquait grandement d’empathique et préférer venir chercher les gens là où ils étaient mal à l’aise que vraiment devenir amis avec eux. On pouvait vraiment croire qu’il y avait une différence entre ce Drake et celui derrière le bar : et il y avait une, tellement grande qu’on pouvait croire que c’était deux personnes différentes. Dès que Drake était dans son élément, dans cette petite zone de confort où qu’importe ce que tu faisais, tu n’étais pas jugé, le jeune homme habituellement froid devenait aguicheur, provocateur, et amusé surtout. Mais ne rêvez pas, il ne devenait pas pour autant ce que j’appellerais de gentil : Il provoquait ces clients, il aimait les séduire et il aimait observé surtout la réaction des gens dans son bar. Il était toujours autant irréfléchi et colérique, et disait tout haut ce qu’il pensait. Drake, même derrière son bar, n’était pas du genre gentil, empathique ou quelque chose dans ces eaux-là. Il était plus droit, car il tenait à son job et ne voulait pas la perdre, mais le jeune homme restait dans cette petite zone mystérieuse où il était difficile de devenir amis avec lui. Ce n’était pas pour rien que rare étaient les gens que Drake considéré comme ami. Il y avait Mila, Sky, Cameron et James. Les autres s’étaient plus compliqués. Non pas qu’il ne les aimait pas. Par exemple, il adorait ses collègues de travail, comme il adorait aussi ses colocataires. Il aimait bien ses clients aussi. Mais amis… Le mot était profond, bien trop profond pour Drake qui préférait repousser les gens. Oh il y avait aussi Enzo, mais… Enzo s’était particulier, vous voyez. Ce n’était pas… juste un ami, c’était… unique.

Tout ça pour dire que son cercle d’amis étaient assez restreint, car devenir amis avec le jeune Macnair était ce que j’appelais de compliquer. Il était plutôt froid et surtout difficile de vraiment s’approcher de lui avec un tel comportement. Mais quand il riait ainsi avec Mikaela, aussi facilement et avec autant d’aisance, il ne pouvait que voir en elle quelqu’un d’aussi précieux qu’Enzo. Quand il voyait combien le courant passait, combien son rire pouvait être facile avec la demoiselle qui ne cessait de sourire à ce qu’il disait, il se disait que c’était dans ces moments-là qu’il se disait avoir le meilleur choix de sa vie de déménager ici.

« Aw! Je ne veux pas être à la place de ceux que tu frappes! Tallons aguilles, c’est une des pires douleurs pour en avoir déjà souffert. », dit Drake en serrant la mâchoire en se rappelant ce très mauvais souvenir où sa sœur l’avait frappé avec son talons haut après qu’il lui aille voler une de ses figurines. Ne vous posez pas de questions, ce sont des choses habituelles qui arrivent chez un frère et une sœur.

Drake leva les yeux vers la jeune femme, le regard brillant d’amusement, en posant ses mains sur son bar pour se redresser un peu et ainsi lui faire face. Et ainsi entendre avec émerveillement son nouveau surnom. Lentement, un de ces sourcils s’haussa de surprise, puis ses sourcils ce fronça alors qu’il analysait son nouveau surnom. Bakeman. Sérieusement? Il n’avait jamais entendu un surnom aussi pire que celui-ci… Et c’est pourquoi Drake ne put s’empêcher d’éclater de rire joyeusement en même temps que la jeune Mikaela en se redressant rapidement. Il passa sa main dans ses cheveux, riant fortement :

« Ça me vas parfaitement, Bakeman, Miss Mikerwomen! C’est prit, c’est gardé! Je pense que je vais aller me le tatouer sur le torse bientôt, tient! »

Drake se redressa en riant un peu, secouant doucement la tête en venant plonger son regard dans celui de la jeune femme, soupirant doucement. Il ne pouvait s’empêcher de rire avec elle, d’apprécier chaque moment, chaque rire.

« Je vote pour le portrait de famille, ça marche à tout les coups. » , dit-il en souriant. « Plus sincèrement, tu sais… Tu fermes les yeux et tu oublies ce qui ce passe. Y’a des places où sa fait moins mal que d’autres aussi. Je n’ai jamais vraiment regretté de m’être tatoué. Alors si en plus c’est symbolique pour toi, tu ne regretteras jamais. Nous avons un corps, pourquoi ne pas le rendre unique en le marquant de nos aventures? Le marquer de nos souvenirs, de nos passages, de tout ce que nous désirons… », dit-il lentement.

Le jeune homme glissa son regard le long de ses bras, laissant ainsi la jeune femme le désire de les regarder aussi longtemps qu’elle le voulait. Drake finit par relever la tête à la question de Mikaela, souriant un peu.

« Non, pas vraiment de signification particulière. J’aime bien Batman, j’aime bien les gros dessins comme certains de mes tatouages, mais il n’y a pas de signification particulière. Mon corps est une peinture, une marque que je vais laisser au monde. Mon corps est comme une très grande toile que je me dois de remplir, alors je créais mes propres dessins et je me les fais tatouer sur le corps. Et ça donne… tout ce que tu vois. »

Il la regarda doucement dans les yeux, posant ses avant bras sur le bar, se penchant vers elle en souriant.

Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Sam 29 Juil - 22:15

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. Mika avait pas mal d'amis, à Wellington, étant donné qu'elle y vivait depuis toujours. De toute manière, elle avait toujours été plutôt sociable, comme fille. Rester enfermée à ne rien faire, être toujours seule dans son coin sans jamais parler à personne, ce n'est absolument pas son truc. Elle n'a rien contre les gens qui le font, mais ce ne serait pas elle. Cependant, de tous les amis qu'elle avait, c'était l'une des premières fois qu'elle se sentait aussi à l'aise en si peu de temps. En général, elle est plutôt timide les deux trois premières rencontres et finit par s'adapter à la personne. Là, le feeling passait, et Mika voyait déjà une belle amitié se dessiner. Et c'était tant mieux. La blonde avait perdue pas mal de ses anciens amis lorsqu'elle s'était mise en couple. Pratiquement tous ses amis masculin, en fait, la jalousie obligeant. Et à ce moment, elle n'avait pas l'audace nécessaire pour se révolter. Depuis, elle n'avait plus cherchée à joindre ses anciens amis, qui elle s'en convint, ne devait pas tellement se soucier d'elle non plus étant donné la rapidité avec laquelle ils lui avaient tournés le dos. Du coup, l'idée d'avoir un nouvel ami de plus ne pouvait que lui faire plaisir. Elle ne pu s'empêcher de rire. « Tu t'es souvent fait attaqué par des talons ? Ooooh une femme dans ta vie ? Une mère, une sœur ? Dis moi tout, je suis curieuse ! » Elle se pencha par dessus le bar pour attraper une paille, pour finir son eau, avant de prendre une position exagérée et clichée de fille à potins et à rumeurs. C'était ridicule de prendre une paille pour un restant de verre d'eau, mais elle trouvait relaxant de mordre dans le plastique. Quoi ? Chacun ses petits trucs étranges, enfin ! Elle haussa les sourcils avec un grand sourire amusé lorsqu'il parla de se faire tatouer le surnom. C'était ridicule, et certainement dit pour plaisanter, mais elle se surprit à penser que pourquoi pas. « Bonne idée ! Au moins, si jamais tu meurs un jour et qu'on est pas capable de t'identifier, les gens pourrons au moins marquer "Bakeman" sur la tombe, c'est mieux que rien ! » Elle finit par secouer la tête, bien consciente de son humour moyen. Un peu glauque, certes. Mais bon, ce n'était pas totalement faux d'un côté.

Le jour où elle se ramènerait avec un portrait de ses parents tatoué sur les fesses, ces derniers feraient probablement une syncope sur le coup. Son frère, lui, trouverait probablement ça drôle, et au fond, elle aussi. D'ailleurs, avec des feutres, cela pourrait faire une bonne idée de blague à faire pour le premier avril. Ouaip, elle garderait ça dans un coin de sa tête. « Oui, j'imagine, et puis la douleur doit dépendre des personnes aussi, probablement. Un jour peut-être. Je mettrais ça sur ma "To-Do-List". Juste devant le numéro trois : "Organiser une course entre un escargot et une limace.". Je me suis toujours demandé ce que cela donnerait ... » Franchement, un escargot, c'est lent. Mai techniquement, une limace est un escargot sans foyer. Du coup, lequel des deux serait le plus rapide ? Théoriquement, Mikaela miserait sur la limace qui normalement à le poids de la coquille en moins, mais cela ne veux rien dire. Oui, il faudrait qu'elle organise cette course un jour. En observant les tatouages, elle les trouva simplement magnifiques. Il ne restait plus énormément de place pour de nouveaux, passant de symboles, à dessins, à écritures. Mais ils étaient tous bien réalisés et cela allait bien avec le style et la personnalité de Drake, de ce qu'elle pouvait en juger pour le moment. « C'est toi qui les dessinent ? Waouh... Je t'admire, vraiment ! » Là elle ne mentait pas. Les quelques dessins qu'il lui arrivait de faire lorsqu'elle s'ennuyait lui avait fait retenir le fait qu'elle n'était pas du tout douée pour cela. Elle l'avait comprit le jour où en voulant dessiner une femme le résultat ressemblait à un chien, et en voulant dessiner une pomme, on aurait plutôt dit un frigidaire. Pourtant, cela semblait simple en visualisant dans sa tête, c'était le crayon qui n'obéissait pas ! Enfin, de toute manière, la blonde avait toujours préférer lire et écrire que dessiner. Elle prit quelques secondes à réfléchir, histoire d'évaluer si oui ou non cela se faisait, de demander cela comme ça alors qu'ils ne discutaient pas depuis plus d'une heure. Mais finalement, Mika aimait bien jeter toutes les précautions au vent, alors pourquoi se poser trop de questions. « Dis, barman, c'est ce que tu as toujours voulu faire ? »

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Lun 31 Juil - 5:39



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake n’avait jamais eu beaucoup d’amis. Ce n’était pas par intention, mais plutôt avec la vie qu’il avait mené, celle-ci n’avait pas été si propice à ce faire des amis, au contraire. Vu qu’il avait passé sa vie enfermée, et très solitaire, il ne s’était pas créé beaucoup d’amitiés, surtout des amitiés qu’on peut appelés durables et bons. Il s’était créé une gang, des camarades avec qui il fumait et buvait pour passer le temps. Et pour énerver sa famille, il devait ce l’avouer. C’était devenu ses amis, mais on ne pouvait pas non plus appeler ça des amis proches qui se souciait réellement de toi s’il t’arrivait quelque chose. Arrivé à Wellington, il avait été surprit de tomber sur des gens qui étaient vraiment inquiet pour lui et voulait vraiment l’aider. Il avait été surprit d’être aimé, d’avoir des colocataires et surtout de pouvoir autant parler librement. Mais jamais encore il n’était tombé sur une personne autant confiante que lui donnait cette impression quand il était avec Mikaela. Pour la première fois, il sentait qu’il pouvait tout déballer, tout confié à cette femme, sans avoir bu une seule gorgée d’alcool. Il sentait simplement bien à lui parler, à rire avec elle, comme s’ils avaient été des amis de longues dates qui se revoyaient. Il se sentait bien. C’est pourquoi sans regret, sans se sentir obligé, il raconta :

« Une sœur. Une grande sœur, en faite. J’étais un sale gamin quand j’étais jeune… Et je t’interdis de dire que j’le suis encore! », dit-il en riant, venant secouer les cheveux de Mika. « Donc j’étais un sale gamin, et j’avais fait un boucan monstre un soir où elle avait un examen le lendemain matin. Elle a prit ses talons, et elle est montée à l’étage. La douleur m’a suivit pendant une semaine. Elle m’avait envoyé son talon dans l’entrejambe, tu te rends compte?! Je la hais. », dit Drake en riant brusquement, passant sa main sur son visage en riant joyeusement. « Tu te rends compte quand même? Merde ça fait un mal d’chien! J’men souvient encore, alors j’t’en prit si un jour, t’te fâches contre moi, pas l’entrejambe! Il est fragile, merde! »

Drake continua de rire joyeusement en croisant son regard dans celui de la demoiselle, amusé. Il se sentait bien de raconter une anecdote banale sur sa vie d’avant alors que d’habitude, il lui fallait plusieurs verres avant d’oser, un temps soit peu, parler de sa vie avant Wellington, ou même, tout simplement, parler de lui. Avec Mikaela, il se sentait simplement libre d’en discuter, comme de bons vieux amis. Comme de meilleurs amis… Et malgré l’humour noir de Mikaela, que certains auraient pu s’offusquer, cela ne fit que rire encore plus Drake. Comme quoi, tout deux étaient très bien tombé, malgré ce fâcheux évènement qu’ils auraient pu laisser à côté.

« En plus Bakeman, c’est bien plus court que Drake Tobias Macnair, faut l’avouer! Non, j’crois qu’j’préfère vraiment ça! Bakeman, je vais leur dire d’marquer ça. Tu leur rappelleras sinon, hein? J’compte sur toi, Mika! »

Drake continua de rire joyeusement, se sentant léger avec la jeune femme, assez pour parler de tout, sans vraiment se soucier de ce qu’il disait, de l’image qu’il devait gardé. D’habitude, il gardait cette attitude aguicheuse au bar, mais cette fois-là, aucun masque venait brisé leur simple discussion. Seulement la vérité, la sincérité, l’amitié… La simplicité.

« Je vote pour la limace, je tien à dire, parce qu’elle a pas tout la carapace avec. Tu m’dira le résultat hein? Sinon, si tu veux de l’aide pour le design, tu sais qui venir voir, chérie! Je t’aiderais! », dit Drake en souriant doucement, posant son regard sur ses tatouages un moment avant de regarder à nouveau Mikaela en souriant. Et pour la première fois, quand la jeune femme complimenta ces dessins, à la place de s’énerver, comme il l’avait fait avec le pauvre jeune homme auparavant (un client… Maël, si ces souvenirs étaient bons?), il ne fit que sourire lentement. Drake aurait, avec n’importe qui d’autre, énervé à l’attendant complimenter son art, mais il n’en fit rien, comme si la présence de Mikaela arrivé à calmer cette partie violente en lui. Mikaela changeait beaucoup de choses en lui, en faite… « Ouaip, c’est moi… J’adore les faire… »

Puis il releva la tête à sa question, la fixant un moment en silence, ce mordant la lèvre inférieur par reflexe. Il avait toujours caché ça à tout le monde. Sa réponse avait toujours été « oui » à cette question. Une affirmation qui cachait très bien la vérité. Mais, pour une fois, il ne sentait pas apte à mentir… Pas à Mikaela. Il finit par hausser les épaules lentement.

« Pas vraiment. Mais finalement, j’ai bien aimé c’travail, ça paye bien, et j’adore les gens que je rencontre ici. Mais avant, j’voulais m’enligner dans l’art. Peinture, dessin, chant, t’vois l’genre… Seulement… J’ai pas pu continuer là-dedans. J’aurais voulu. » dit lentement Drake en gardant le silence pendant un court moment, avant de relever la tête. « Et toi? Danseuse de bar, ça te vient d’où? Et tu fais autre chose à côté, ou…? »


Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Sam 5 Aoû - 0:46

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. Elle n'avait pu se retenir d'éclater de rire en imaginant un Drake plus jeune se prendre un coup de chaussure à talons dans l'entre-jambe. Elle-même était plutôt taquine avec son frère, et ils s'amusaient plutôt bien ensemble en règle générale. Leurs parents avaient toujours été aimants mais assez distant, au final, et donc elle passait la plupart de son temps avec son frère. Elle comprenait donc très bien cette petite histoire. « Règle numéro une si tu veux survivre : ne jamais embêter les filles. Jamais. Nous finissons toujours par gagner. » Elle prit un air supérieur, avec un petit sourire en coin. D'un côté, c'était vrai autant que cela pouvait être faux. Elles avaient l'avantage d'avoir une zone très simple à viser et très efficace, chez un homme, mais le désavantage d'avoir, en règle général, les body-buildeuses ne comptant pas, moins de force. « Je sais pas ça dépendra ... Ah la la, quelle naïveté. Quoi, on ne t'a jamais mit en garde ? Ne JAMAIS révéler ton point faible à l'ennemi. Il s'en servira contre toi plus tard, au moment où tu ne t'y attendra plus. » Elle le regarda dans les yeux. Le pire était qu'elle savait que si elle était vraiment énervée, elle en était bien capable. Et même si elle ne l'était pas, cela pourrait être drôle. D'un côté, elle avait un sens de l'humour assez étrange, une fois réveillé. Parfois même sadique. Elle se souvenait encore très bien une fois avoir manigancée avec des amies venues dormir chez elle, de mettre son frère qui dormait sur un matelas gonflable et de l'envoyer sur un lac, avant de faire un bruit de klaxon et qu'il tombe à l'eau. Une fois aussi, elle avait mit une tapette à souris dans son paquet de chips. Bon, certes, la vengeance était toujours terrible. Mais cela en valait le coup la plupart du temps. « Un jour, je me suis pris un poulpe vivant sur la tête, quand je prenais ma douche. » Elle hoche la tête. C'était une chose dont elle ne s'était toujours pas remise, maintenant, elle flippait dès qu'elle prenait sa douche et oubliait de fermer à clef la porte de la salle de bain. De ce qu'elle se souvient, ce fût la pire vengeance que son frère lui ait jamais faite. « C'est promis ! Je ferais même venir Beyoncé à ton enterrement, si tu veux. Parce que rien n'est trop beau pour pleurer la mort de Bakeman. » Elle hocha dramatiquement la tête. Pendant quelques secondes, elle se dit qu'elle se sentait vraiment bien, là. Elle avait oublié l'incident qui les avaient menés à discuter, et avait presque oublié qu'elle était sur son lieu de travail. Cela importait peu, il y avait suffisamment de danseurs et danseuses pour ce soir, et au pire des cas, elle ferait des heures en extra non-payées pour rattraper. La blonde n'avait pas envie de terminer la discussion tout de suite. Elle n'avait jamais prit le temps de vraiment parler avec Drake auparavant et elle le regrettait maintenant, si elle avait su ! Mais au fond, ce n'était pas important, elle se sentait déjà comme si elle le connaissait depuis l'enfance. Mikaëla adorait ces gens là, malheureusement bien trop rares, avec lesquels on se sent directement bien, directement à l'aise. Et en effet, c'était malheureusement bien trop rare.

Oui, la limace gagnerait à tout les coups. Mais elle noterait l'idée de l’appeler, le jour où elle organiserait cette course qui s'annoncerait déjà épique. Et par la suite, lorsqu'elle entendit le surnom, elle sourit en rentrant de le jeu, cherchant un surnom encore plus lourd que chéris. « Avec plaisir, je suis certaine que tu me ferais un truc sublime, mon sucre d'orge. » Par la suite, elle avait sentit un petit changement, et était aussitôt redevenue plus sérieuse. Elle n'aimait pas voir les gens tristes, et elle espérait vraiment ne pas lui avoir fait remémorer un mauvais souvenir ou quelque chose dans ce genre, sans le vouloir. Il était facile pour elle de comprendre les changements d'humeurs des humains, principalement parce que mêmes si toutes les psychologies sont différentes, les corps eux, sont souvent semblables. Elle était prof de littérature, elle lisait, et mine de rien, la lecture vous rend capable de voir certaines choses que les non-lecteurs ne remarquent parfois pas, ou n'en saisissent pas le sens. Par exemple, il semblait plus tendu, depuis qu'elle avait posé sa question, peut-être même un peu avant, lorsqu'elle avait complimenté ses dessins. Il se mordait la lèvre, signe évident d'un changement d'attitude par rapport au Drake souriant et décontracté qu'elle voyait depuis le début. Elle écouta attentivement, avant de sourire. Elle ne reparlerais pas de cela tout de suite, même si le pourquoi du comment lui brûlait les lèvres. Elle sentait que ce n'était pas un sujet qu'il avait l'air d'aimer aborder. Mieux valait marquer une pause et ramener le sujet un petit peu plus tard dans la discussion. Du coup, lorsqu'il lui demanda pour elle, elle le fixa la bouche ouverte comme une idiotes pendant trente secondes avant de se mettre à rire. « Hm... Disons que ... Depuis toute petite j'ai prit des cours de danse dans à peu près tous les styles, et je n'ai pas eu envie d'en choisir qu'un pour devenir mondialement connu, tout ça, tout ça, ce n'était pas mon but. J'avais une autre idée de métier en tête, et le Mermaid ça m'a permit d'exercer le métier que j'aime d'un côté et de l'autre un autre métier où je peux danser. » Elle marqua une petite pause. Elle assumait totalement son double emploi et était certaine que Drake serait du genre soit à en rire, soit à se moquer d'elle avec ça, dans tous les cas, elle ne pensait pas qu'il réagisse mal, mais elle avait eu toutes sortes de réactions différentes par le passé. Maintenant elle aimait bien marquer une pause avant de l'avouer, question d'effet dramatique. « Et sinon, je suis aussi professeur de littérature à l'université. »

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Dim 6 Aoû - 20:56



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake avait vécu beaucoup de choses au courant de son enfance. Avoir un grand frère et une petite sœur faisait en sorte d’être le premier « martyr » de la famille, mais aussi celui qui pouvait le plus facilement faire les yeux doux pour avoir tout ce qu’il voulait. Ne croyez pas que c’était difficile, à l’époque où leur mère était encore en vit, les trois enfants s’entendaient plus que bien, mais comme tout frère et sœur, ils avaient leurs passes de chicanes. Eh bien, qu’après la mort de leur mère, leur relation avait brusquement chuté, tout trois n’avait jamais pu oublié le plus important : Ils étaient avant tout frère et sœur. Ils s’aimaient, malgré tout. Il n’était plus sûr pour son père. Ce dernier avait été tellement déçu de ce qu’était devenu son plus jeune, qu’il avait commencé à devenir froid avec lui. Puis avec la mort de sa femme, il était devenu violent avec chaque petit pas que ses enfants pouvaient faire de côté. Drake, ça avait été avec son côté rebelle, son art (qui rappelait sa mère) et sa façon de quitter l’école. Sa sœur, son père était devenu plus froid et dur avec, lui demandant l’impossible. Et son ainé avait dû tout faire pour simplement arrivé aux attentes de leur père. À cause de ça, leurs relations avaient beaucoup baissés, ça… ça et son comportement merdique suite à sa mort. Tout ça pour dire que même dans une famille dysfonctionnelle, il avait des crises normales entre frère et sœur. La crise du talons haut en était une. Drake s’en rappellerait toute sa vie, cette fameuse soirée où il avait reçu son talon haut dans l’entrejambe. Quelle douleur quand même… Juste à y repenser, il en avait des frissons. C’était pour tout vous dire.

« Ne me fait pas ça! Tout sauf l’entrejambe! De tout façon, nous ne sommes pas ennemis, hein? T’me ferais jamais ça, Mika? S’te’plait! J’peux être gentil, si t’me promet de jamais toucher ma partie sensible, chérie! J’suis même prêt à avouer… », puis dans un grognement à peine audible « Que les filles gagnent toujours. »

Ouais bon, presque toujours. Drake grogna un peu en croisant les bras sur son torse. Mikaela devait bien être la seule à faire sentir Drake aussi libre d’être lui-même, alors qu’il était sur son travail. Lui qui adopté, par habitude, un statue charmeur, séducteur, égoïste même, qui aimait bien se moquer des clients coincé, cette fois-ci, il était simplement libre. Et il était lui-même. Pas ce Drake que tout le monde voyait, mais le Drake qu’il avait envie d’être. Celui qui avouait ses craintes, celui qui riait avec une jeune femme qu’il venait de rencontrer, celui qui parlait sincèrement de son passé, de ses rêves oubliés… Il y avait bien-sûr Nastya, avec qui il avait déjà parlé de son passé, mais ce n’était pas la même chose. Mikaela lui apportait une liberté qu’il ne trouvait pas partout. Nastya et Mikaela étaient tout deux très importants à ses yeux, mais d’une façon différente. Et ça ce moment, il se surprenait de se sentir aussi libre avec Mikaela à ses côtés, à parler d’anciennes histoires banales, simplement pour le plaisir d’en parler. Et plus il en parlait, plus il se sentait libre, réellement libre de tout ses chaines. Autant celle des autres, que les siennes qu’il s’imposait habituellement. Tout ça, grâce à Mikaela. Sa présence le rassurait. Et quand elle lui raconta l’histoire de la poulpe, il entrouvrit les yeux de surprise, se redressant rapidement en échappant presque le verre qu’il était en train de laver.

« Un poulpe?! Un vrai tu veux dire? Mais comment tu as fait pour avoir ça sur la tête? », dit Drake lentement en posant le verre plus loin, avant de l’échapper pour de vrai, se penchant aux côtés de Mikaela pour l’écouter. Drake secoua la tête avec fierté, comme un enfant bien trop heureux lors d’une soirée de Noël, alors qu’il était simplement en présence d’une jeune femme qu’il aimait de plus en pus. « J’espère bien! Rien n’est trop beau pour moi! Je suis ce qu’on peut appelé comme la perfection, alors tu es mieux de tout faire pour que mon enterrement soit parfait! », dit-il en bombant le torse, avant de croiser le regard de Mikaela, souriant avec fierté. Puis, il éclata de rire, au simple fait de croiser le regard magnifique de Mika. Pourquoi il se sentait bien avec elle? Il ne savait pas vraiment, tout ce qu’il savait, c’était qu’il était heureux, là, heureux comme ça ne lui était pas arrivé depuis un moment. Sincèrement heureux.

Drake s’entend rire au surnom ridicule que lui donne la jeune femme, venant un peu lui pincer la joue en riant, alors que son regard bleuté brille. Il se sent bien. Et sucre d’orge, ça lui va vraiment bien, vous ne trouvez pas? Il secoue les mains un peu pour essayer de reprendre une posture détendue quand il a parlé de son art, de ce qu’il aimait, avant… Avant que tout ça n’arrive. Il passe ses mains dans sa nuque lentement, essayant de se détendre, alors qu’il pose son regard sur la jeune femme. Se remémoré des souvenirs lui fait mal, mais en même temps, il se sent bien d’en parler. Il ne peux néanmoins pas s’empêcher d’en être tendu : cela fait tellement longtemps qu’il n’a pas osé parlé de ce qu’il avait été. Alors à la place, Drake secoue la tête et ce concentre sur ce que lui révèle, à son tour, Mikaela sur son passé.

« C’est plutôt classe que tu puisses danser! Et puis, ici, personne ne viendra vraiment te juger. J’veux dire, y vienne ici pour avoir du plaisir, y’a pas vraiment de compétition au moins. », puis il rigola un peu. « Professeur de littérature, vraiment? En faite, ça te vas plutôt bien… je t’imagine bien dans cette peau-là, ouais… », dit-il avec sincérité.

Il garda le silence un moment, serrant ses mains ensemble. Puis il parla à nouveau :

« J’aimais beaucoup écrire, aussi. Je faisais des poèmes quand j’étais jeune. », dit-il lentement, regardant ailleurs. « J’ai laissé tombé ça avec ma peinture, au cours des années, comme tout le reste de mon art, en faite… », dit Drake d’une voix calme, fixant le plafond.

Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Jeu 17 Aoû - 1:01

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. Elle sourit en entendant le constat. En tant que féministe, ou plutôt, pour l'égalité sexuelle, elle ne pouvait qu'apprécier cette petite phrase qu'il venait de dire. Quand bien même elle n'était pas réelle. Ou l'était-elle ? Après tout, elle même avait réussit à gagner contre son ex. Mais finalement, elle avait fuit, donc ce n'était pas réellement une victoire. Pourtant, cet "aveu" venant de Drake suffisait à lui faire sentir forte, surement plus qu'elle ne l'était vraiment. Elle sourit donc, et parla, en poussant son verre vide sur le bar. « Disons, que je promet de ne pas toucher à tes précieux si tu me payes un coca ! » Il était tout de même incroyable de constater comme une personne était capable de totalement changer votre humeur. En partant de chez elle ce soir là, elle était joyeuse. Et puis l'autre bourré était arrivé et son humeur avait été ruinée. Pour finir, Drake l'avait aidée, et lui avait parlée, et désormais elle était de nouveau joyeuse. Comme quoi. La jeune femme ne retint pas son rire, en se remémorant l'histoire du poulpe. D'un certain côté, elle l'avait mérité. Elle mit une bonne minute à s'arrêter de rire. « Désolée, c'est juste que me souviens comment j'avais hurlé et en y repensant c'est hilarant, j'aurais voulu me voir à ce moment là. » Il fallait avouer que leur fameuse guerre de blagues, avec son frère, était parfois allée très loin. Jamais assez loin pour avoir des problèmes avec les autorités ou quoi, mais parfois, tout de même ... Il y avait bien eut la fois où elle avait fait croire à qui voulait bien l'entendre qu'il avait une maladie sexuellement transmissible, alors qu'ils étaient tous deux en boite de nuit. C'était plutôt drôle, comme il faisait tout son possible pour nier sans être gêné devant tous ces gens. « Avec mon frère, nos blagues sont parfois cruelles. Un jour il en avait eut marre des miennes, et pour se venger, il m'avait balancé un poulpe par dessus le rideau de douche. Le truc était tout visqueux et gluant c'était horrible. M'enfin, ma vengeance fût terrible. Je peux être un monstre quand j'en ai envie, et puis après tout, les femmes gagnent toujours, n'est ce pas ? » Elle releva la tête et sourit avec fierté et amusement. Il fallait bien avouer qu'elle avait des tendances à la gaminerie de temps en temps, mais cela ne la dérangeait pas tant que cela, elle assumait. Mikaëla était chiante, intrusive, moqueuse, auto-dérisoire, un peu idiote lorsqu'elle le voulait et elle vivait très bien ainsi ! Sans compter qu'avec le jeune homme, elle ne sentait pas la nécessitée de faire semblant, elle pouvait être elle-même sans craindre constamment qu'il se vexe ou se lasse, et c'était vraiment agréable, de ne pas avoir à toujours faire attention. « Oh, évidemment je n'oserais jamais prétendre le contraire, vous êtes la perfection incarnée, sir Drake. »

Elle fit une révérence de la main, penchant la tête en avant, en riant. Puis elle se pencha au dessus du bar, en prenant appuis sur le bord de sa chaise haute, pour lui mettre une tape sur l'épaule. « Tu devrais te calmer un peu, la reine de la modestie ici, c'est moi, et je ne laisserais jamais un paysan tel quoi toi me voler mon trône, enfin. » Elle se rassit en croisant ses bras, les yeux fermés et la tête haute, luttant pour cacher son sourire. La blonde ne put retenir son sourire lorsqu'il vint lui pincer la joue, en riant. « Oui, et puis, qui sait, peut-être que dans quelques temps je t'apprendrais à danser la rumba, hein, mon poussin ? » Elle doutait fortement que la rumba soit le style qui conviendrait vraiment à Drake, mais cela restait amusant à imaginer. En tant que danseuse, elle était persuadée que tout le monde avait une danse à laquelle ils étaient plus doués, naturellement, parfois sans même le savoir. Elle, par exemple, excellait les danses rapides comme le Jive, et aimais beaucoup le Tango. « Merci. Parfois, faire accepter aux gens le mélange des deux est une vraie plaie. » Elle écouta attentivement la suite, et devint automatiquement plus sérieuse. L'instant maternel, dirait-on. Peut-être que son rôle de professeur avait réveillé cela en elle. Mais lorsqu'elle sentait qu'une personne devenait sérieuse et émotive, elle se sentait obligée de jouer un rôle de mère, de confidente, d'aider et de rassurer, autant qu'elle le pouvait. Donc elle se contenta d'écouter en hochant discrètement et lentement la tête. Puis lorsqu'il eut terminé, elle se pencha à nouveau au dessus du bar pour prendre une des mains du barman, avant de reprendre sa place assise, sans lâcher prise, et de plonger son regard dans celui du brun. « Tu sais, je ne veux pas te forcer ni te mettre mal à l'aise. On ne discute pas depuis longtemps donc je comprendrais si tu n'as pas envie d'en parler. Mais je vois bien qu'il y a quelque chose qui te touche beaucoup avec toute cette histoire artistique. Si tu veux parler, que ce soit quelque chose d'important, ou juste pour me dire ce que tu as mangé au p'tit déj' ou m'informer de la couleur de ton caleçon, ou de comment tu as faillis tuer quelqu'un dans la rue, je serais là. Si jamais tu te sens d'en parler, je serais toujours là pour écouter. Et si tu ne te sens pas d'en parler, je serais toujours là aussi pour ne pas t'écouter ! » Elle finit sa phrase par un sourire, en secouant leur main d'un geste qu'elle voulait amical et rassurant. Elle comprenait. Elle avait aussi un passé et savait que certaines choses, surtout celles qui nous touchent le plus, peuvent être difficiles à aborder. Elle lisait beaucoup, évidemment, et savait sans doute mieux que pas mal de personnes à quel point les réactions face à certains événements, et la manière de les gérer par le future, peuvent être différentes selon les gens. « En tout cas ... J'adorerais pouvoir en être témoin un jour ! Que tu me montres tes peintures, que tu me fasses lire un de tes poèmes ... ! » Elle sourit, avec une sincérité qui la déconcerta elle-même, tant elle était surprise de réagir comme si elle le connaissait depuis des années.

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Lun 21 Aoû - 9:02



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Drake était du genre à vouloir considérer tout le monde sur un pied d’égalité. Même si au premier abord, c’était un jeune homme qui semblait juger beaucoup et rire de chaque différence qu’il pouvait trouvé, comme avec Monsieur Coincé qu’il avait rencontrer et dont son café c’était retrouvé sur ses vêtements. Dans sa façon d’agir, on pourrait croire qu’il se trouvait supérieur à lui, mais aucunement. Il trouvait juste ça beaucoup trop amusant de rire de lui. Ouais bon, Drake était pas ce que je décrirais comme une bonne personne. Mais il essayait. Il essayait d’être une bonne personne, malgré son caractère énervant. Il essayait de changer, il essayait d’être plus ouvert, mais ça prenait du temps. Plus de temps qu’on pourrait le croire. Mais comme à ces moments-là, alors qu’il parlait avec Mikaela, on remarquait que Drake pouvait aussi être une très bonne personne, sincère, souriante et rieuse. Cela faisait un énorme contraste avec le Drake froid habituel. Il fallait dire qu’en ce moment, il était pile poile dans son élément. La nuit, à son bar, avec une collègue de travail, qui se trouvait être quelqu’un dont Drake s’attachait bien plus rapidement qu’il l’aurait cru. Lui qui avait habituellement de la misère à s’attacher à quelqu’un, le voilà en train de parler à Mikaela comme si c’était une vieille amie. Une très bonne amie. Ça lui apportait un certain sentiment de bien être d’être avec elle, ainsi proche, sans barrière, juste… Simplement parler ensemble. Ça faisait tellement du bien qu’il se demandait pourquoi il ne faisait pas ça plus souvent : Simplement parler. Avec Keziah, par exemple. Il secoua lentement la tête. Pour revenir, il était donc pour l’égalité des sexes, malgré tout ce que vous pouviez penser. Et il croyait vraiment à ses dires : les filles étaient supers fortes. Elle savait très bien où frapper, je vous assure.

« Ça me vas, ça me vas Demoiselle! Mais pas touche à mes précieux! », dit-il en lui tournant le dos pour aller lui chercher un coca, lui tendant en souriant, tout en lui faisant un clin d’œil en même temps, amusé. « J’te le paye, voilà, Miss! »

Drake fut surpris par l’histoire de la demoiselle assit en face de lui, entrouvrant les lèvres sous la surprise, avant de se redresser lentement, croisant les bras sur son torse en fixant la jeune femme avec une mine de défi sur le regard. « Mouais, les filles gagnent toujours, mais t’avoue que ton frère l’avait bien joué, cette fois-là! Mais là, t’me fais peur. C’est quoi t’fait après? J’veux dire, ta vengeance? » Il haussa un sourcil intrigué en glissant à nouveau ses mains sur le comptoir, se penchant vers Mikaela pour écouter la jeune femme, pour une fois simplement curieux et ne cherchant aucunement à la charmer d’une quelconque façon. Il était simplement intéressait par son histoire. Bombant fièrement le torse, il eu un énorme sourire. « Un paysan? Mais vous vous mentez à vous même, Lady! Vous venez de m’appeler Sir! Un paysan ne peux avoir le statu de Sir, n’est ce pas? », dit Drake avec une très grande fierté. Il n’y avait pas à dire… Avoir ses deux là dans la même pièce, c’était rapidement un gros bordel. « J’adore chérie, que tu m’apprennes à danser. Parce que c’est déjà un miracle quand je pile par sur les pieds de ma partenaire quand je danse des duos. J’suis plutôt bon en solo moi. »

Il se tira une chaise pour s’assoir dessus, souriant toujours autant en se penchant vers la jeune femme. Il pencha la tête sur le côté quand cette dernière commença à parler de son côté artistique. Drake eu comme reflexe de ce refermer rapidement, se mordant la lèvre rapidement dans un moyen de se défendre, de se protéger plutôt contre ce qu’il avait toujours fuit. Il se braquait, il avait peur que ses émotions ressortent, alors qu’il avait déjà trop sortit si Mikaela avait comprit que ce petit côté artistique le perturbait. Être témoin… La dernière fois que quelqu’un avait vu ses dessins, ça avait mal finit. Il détourna la tête lentement.

« Mon caleçon est noire. J’ai toujours aimé le noir, ça me rappel la nuit. Et la nuit, y’a jamais personne pour te juger. Tu peux aller fumer, tu peux aller dessiner des gens nus, tu peux aller mater du porno, les gens s’en fout. La nuit, c’est toi, le maitre. Et le jour… Le jour, les gens se réveillent, et ils regardent chaque pas que tu fais. S’tu rentre pas dans le cadre normal, d’avoir un travail, une bonne éducation, d’être bien habillé, on te regard comme un animal de foire. Quand j’ai commencé à dessiner, c’est comme ça que mon père m’a regardait. J’étais… J’étais anormal. J’allais pas en cours, car j’aimais pas l’école. J’trouvais ça ennuyeux. J’étais un artiste, et c’était mal reconnu. Artiste, ça paye pas. J’ai arrêté d’aller à l’école, j’ai commencé à dessiner, et je me suis rapidement fait remettre à la réalité par ma famille. L’art, ça t’paye rien. L’art, c’est… », dit lentement Drake, avant de serrer les poings. « C’est une perte de temps… »

Il releva la tête vers Mikaela, croisant son regard avec le sien, avant de détourner rapidement la tête en secouant celle-ci, soupirant lentement.

« C’est ça, la vérité… », puis pour lui moment… Et j’ignore pourquoi je te l’ai dit.
Pourquoi dire tout ça à Mikaela? Peut-être parce qu’il se sentait… particulièrement bien avec elle.


Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Dim 27 Aoû - 1:25

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. Elle sourit lorsqu'elle réussit à obtenir son coca gratuit. Que voulez-vous ? Elle avait un grand-frère, évidemment qu'elle était devenue douée à l'art de soudoyer les gens et les forcer à lui céder à chacune de ses demandes ! « Merci ! » Elle prit la boisson tendue, avec un sourire et un clin d’œil. Elle se sentait tellement détendue, à ce moment là. Nul doute qu'elle remettrait ça, et ne manquerait pas de revenir ennuyer un peu le barman, lors de leurs prochains jours de travail. Après tout, c'était bien plus amusant ainsi. Ce qui rend un travail amusant et passionnant, c'est évidemment le fait d'aimer ce que l'on fait, mais surtout d'apprécier les gens avec qui on bosse. Et même si lorsqu'elle dansait elle avait en théorie autre chose à faire que de venir l'embêter, elle n'y manquerait pas, une fois de temps à autres ! « Oh ! Rien de bien méchant ! J'ai même été gentille en fait, j'ai accepté de l'accompagner dans un bar gay ! » Elle sirota son coca avant de marquer une pause, accompagnant la suite de son récit d'un petit sourire en coin et d'une attitude exagérant l’innocence. « J'ai juste prétendue à tous les gars qui l'approchait qu'il avait la Syphilis, en ajoutant des descriptions détaillées qui plus est. Je dois avouer que leur tête était épique, et puis, pauvre Hippo qui ne comprenait pas pourquoi il se prenait des vents pendant toute la soirée. » Sur ce, elle se mit à rire. Son frère n'était pas non plus un tombeur, mais tout de même, il ne se prenait pas des vents toutes les cinq secondes d'ordinaire. Sauf ce soir là. Mais au moins, elle avait eut sa vengeance. Et puis après tout, elle ne faisait que le protéger, n'est-ce pas ? Elle le regarda, prenant un air surprise. « Oh, putain, ça sonne tellement bien. Redis le, je crois que je vais avoir un orgasme, rien qu'en entendant ça. Lady Mikaela. C'est classe. » Elle était repartie dans un délire perso, et en plus, ça détournait l'attention de sa propre faute de language. Après tout, elle n'avait pas tellement envie d'avouer qu'elle avait tort et qu'elle s'était trompée, elle valait mieux que ça, enfin ! D'un côté, c'était ça qui lui plaisait chez Drake. Elle se sentait bien. Elle venait de le rencontrer, et pourtant, elle avait déjà perdue le moindre filtre qu'elle possédait. Pas de gêne, pas de blanc dans la discussion, pas d’ambiguïté. C'était agréable, super agréable même. Elle se pencha au dessus du bar en riant. « Dans ce cas, on va se contenter de la bonne vieille Macarena, hein, je tiens à pouvoir marcher, quand même. » Elle hocha dramatiquement la tête, avant de sourire et de re-siroter son coca.

Elle savait maintenant que la famille, et l'art étaient deux sujets que Drake semblait avoir du mal à aborder. Cela se voyait, cela se ressentait. Elle ne comprenait pas pourquoi, et se demandait si elle aurait sa réponse ce soir. Sinon elle attendrait. La blonde savait faire preuve de patience pour se genre de choses. Elle n'avait pas envie de pousser le bouchon trop loin, elle ne voulait pas le braquer ni le vexer. Surtout pas. Alors si elle voyait que le sujet devenait trop tendu, elle trouverait un moyen de changer de sujet. « Tu sais quoi ? Si on écoutais toujours l'avis des gens, si on vivais toujours pour plaire aux autres, pour leur faire plaisir, il n'y aurait plus de vie du tout. Je ne sais rien de ce que tu as vécu, donc je ne m'avancerais pas trop dans le sujet, je ne veux pas dire quelque chose qu'il ne faut pas ou quoi que ce soit. Mais au fond ... Si tu aimes vraiment dessiner, alors dessine. Si tu aimes l'art, alors soit quelqu'un d'artistique. Le premier artiste a surement été détesté et renié lui aussi, souvent, les nouveautés sont repoussées, parce qu'elles effraient les gens. La nouveauté fait peur, avant que petit à petit de plus en plus de gens suivent cette nouveauté qui finalement n'en est plus une, et c'est ainsi que fonctionne le progrès. » Elle serra de nouveau sa main entre les siennes et le regarda dans les yeux. Elle prit une petite pause de quelques secondes ainsi, pour trier et retrouver ses mots. Avant de finalement reprendre la parole. « L'art n'est pas une perte de temps. C'est une lutte, un combat. C'est une guerre menée à base de crayon, une transmission de pensée d'auteur à publique où chacun peut se retrouver. Mais c'est aussi un long chemin, semé d'embûches. Et les embûches font peur aux gens. C'est sans doute pour cela que ta famille n'a pas apprécié cela. Mais tu n'es plus un enfant. Tu peux faire ce que tu veux, Drake. Tu peux faire, si tu en a envie. Mais il faut persévérer, et être certain d'en avoir vraiment envie, et ça, tu est le seul à pouvoir le savoir. » Elle sourit d'un air rassurant, ce même sourire qu'elle réservait pour remonter le moral. Elle n'était pas psychologue, elle n'avait pas la prétention de dire qu'elle pouvait rendre heureux quelqu'un de dépressif. Mais si au moins elle pouvait rendre le sourire, elle faisait de son mieux pour y parvenir. Elle l'observa quelques secondes, et finalement, avant de lui laisser le temps, elle se pencha au dessus du bar et l'entraîna dans une étreinte. Elle avait besoin d'un câlin, et dans le fond, elle aurait mit sa main à couper que lui aussi, conscient ou non de ce fait, en avait bien besoin.
© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
 
plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Je ne te connais pas mais je t'aime déjà ! [feat Adrian Chevalier ♥]
» on enferme les hommes mais on pique les chiens.
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» Je ne te vois pas, mais je connais tous tes mouvements...
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET REAL :: LES RPS-
Sauter vers: