Partagez | 
 

 plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Dim 27 Aoû - 5:12



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Bon, il fallait que Drake finisse par l’avouer : Il ne pouvait rien refuser à cette demoiselle qui venait de débarquer dans sa vie comme la tornade qu’elle était. Très semblable à lui, Mikaela lui rappelait un peu une sœur dont il n’avait plus vu depuis des années. Très différente pourtant de Pénélope, Drake ressentait une chimie semblable qu’il avait eue avec sa grande sœur. Pourtant, il ne connaissait Mika que depuis peu, il fallait l’avouer, mais déjà, le voilà en train de parler avec elle comme s’ils se connaissaient depuis des années. Il arrivait à rire, à être sérieux, à apprécier chaque moment qu’il partageait avec elle. Pourtant, on ne pouvait pas dire que Drake était ce qu’on appelait de garçon social. Au contraire, il fuyait les relations durables comme la peste. Oh bien-sûr, il y avait Keziah, Madeline, Enzo… A bien y penser, il fallait avoir une personnalité très forte pour s’accrocher à Drake autant. Madeline, Enzo et Mikaela étaient de bons exemples. Ils avaient tous trois de forts caractères et Drake s’était beaucoup accroché avec eux, car le temps avait joué. Mais avec Mika, même pas besoin de temps : deux trois minutes et le voilà accroché à elle comme à une meilleure amie de longues dates. Meilleure amie. Voilà longtemps qu’il n’avait pas utilisé ce terme. Maddie et Nastya étaient ce qui se rapprochait le plus de ce lien, sans l’être. Nastya était… c’était compliqué. Et Maddie était surtout sa précieuse amie d’enfance. Mikaela… C’était autre chose. Quelque chose comme… oui, comme une meilleure amie. Et elle avait gagné son coca. Entrouvrant les lèvres sous le choc, Drake gémit un peu, comme pour plaindre le pauvre frère ainé de la demoiselle.

« Tu es une vraie sadique! Le pauvre, imagine, il ne voudra plus jamais draguer quelqu’un à cause d’toi! Il va toujours avoir peur qu’ils l’regardent bizarre, désormais! S’il finit célib’, sache que c’est totalement de ta faute, Miss! », dit Drake en pointant un doigt accusateur vers la demoiselle en question, gonflant un peu la joue, avant de rire brusquement, joyeusement. « Au moins, j’retiens que j’dois pas t’faire chier! J’dois faire attention si j’veux pas perdre la face! Surtout qu’on travail au même endroit! », dit Drake en riant brusquement, joyeusement, secouant rapidement la tête. « Lady Mikaela, si vous pourriez ne pas avoir d’orgasme devant moi, c’serait gentil. J’ne veux pas voir ça. », dit Drake en plissant le nez, avant d’éclater de rire. Ces rires, ces regards qu’ils s’échangeaient… Il aimait de plus en plus ça. Il se sentait libre, comme il lui était très rare de ce sentir libre, et il se sentait bien. C’était tellement plaisant de parler sans barrière, sans froid. « J’préfère oui! Ça serait mieux pour nous deux! » Ouais, c’était plus que plaisant de pouvoir ainsi parler, s’échangeait tout ce qu’ils désiraient… Drake ne s’était pas sentit aussi libre de parler, sans substances (ni alcool, ni drogue), depuis un long moment. Là, même sans alcool dans le sang, il parlait de tout et de rien avec une aisance rare chez lui.

Et même commencer à parler de son côté artistique oublié lui semblait naturelle. Il parla et parla, ce vidant le cœur sur plusieurs sujets qu’il avait terré pendant tant de temps. Il parla, et en parlant, il se rendit compte que c’était la première fois, depuis son arrivé à Wellington, qu’il osait parler de tout ça. Sans drogue, sans alcool, Drake parlait simplement avec son cœur, son regard venait se rivé dans celui de Mikaela. Il se sentait écouté, appuyé, sans que la demoiselle ait quelque chose de remarquable à faire. Juste là, à la voir l’écouter, le regarder… il se sentait tellement bien. Il se sentait comprit, comme il ne l’avait pas été depuis longtemps. Drake baissa lentement la tête, regardant ailleurs en posant son menton sur la paume de sa main, soupirant lentement. Son regard, d’un bleu-gris brillant, s’assombrit un peu dû à son état.

« Ouais, j’sais… Il a surement été repoussé au début, l’premier à avoir osé aller du côté artistique. Mais… J’sais pas… Avant, j’dessinais, j’peinturais, j’dansais… J’chantais, je faisais tout ce que je voulais. Mais depuis… depuis que ma mère est morte, j’peux plus dessiner sans … sans vouloir par la suite tout détruire. C’est ancré en moi. J’arrive plus à l’faire. J’pense à elle, j’pense à mon père… »

Drake glisse son regard dans celui de Mikaela à nouveau, serrant un peu les poings en osant regarder la demoiselle, malgré que son regard doit trahir sa tristesse.

« Ma famille aimait mes dessins, avant qu’elle ne soit brisé. Avant que je la brise. Avant que la perte de ma mère ne… ne nous détruise. Et depuis, tout ce qui est artistique me ramène à elle, à ce que j’ai laissé en Angleterre… Et… J’sais pas quand j’serais capable de recommencer… »

Le jeune homme sursauta un peu quand Mikaela s’avança pour lui donner un câlin. Il n’était pas habitué au contact physique, surtout aussi sincère que celui de Mikaela. Au contact violent, oui, mais au contact doux, amical, comme un câlin, il n’en n’était pas du tout habitué… Il finit par lentement venir prendre la jeune femme dans ses bras, la serrant en retour contre lui, fermant lentement les yeux. Il vient blottir son visage contre l’épaule de Mika, gardant ses bras autour d’elle avec douceur. Mika… Sa douceur lui rappelait celle d’une sœur.

« Merci de… de m’écouter Mikaela, ça me fait du bien… »

Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Lun 28 Aoû - 23:09

plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
Mikaela aurait facilement pu passer toutes ses soirées comme cela. A parler de tout, de rien. A plaisanter, s'amuser, sourire et rire. Elle se sentait bien, totalement détendue, et mine de rien, c'était assez rare pour elle. C'était le genre qui pensait toujours, qui avait toujours quelque chose à faire, à réfléchir, à lire. Là, elle était simplement assise, buvant son coca, parfaitement relaxée. Pourtant ce n'était pas le lieu qui la relaxait, son travail avait plus tendance à lui donner l'envie de bouger encore plus que la relaxation. Mais il existe des cas où, parfois, certaines personnes peuvent aider à merveille à être détendue. La blonde rangeait maintenant Drake dans cette partie de gens, c'est gens très voir trop rares. Elle même n'en avait pas rencontrée énormément dans sa vie. Mais elle ne doutait pas que le brun était une personne absolument géniale, même dans la vie quotidienne. Elle ne doutait pas non plus qu'elle pouvait déjà le considérer comme son meilleur ami. Cela pouvait sembler rapide, ce n'était peut-être pas même réciproque. Mais elle s'en fichait, dans sa tête à elle s'était très clair. A ses yeux, il était son meilleur ami. Après tout, jusqu'ici, elle ne s'était jamais sentie aussi à l'aise avec quelqu'un en aussi peu de temps. C'était une première pour elle, et elle ne s'en plaindrait vraiment pas. « C'est vrai, ne me met jamais en colère. J'ai trop de ressources, je suis trop sadique, trop dangereuse. C'est mieux pour toi. » Elle hocha la tête, l'air faussement sérieuse. C'était vrai qu'il lui arrivait parfois d'être un peu extrême, mais après tout, cela restait avant tout soit des blagues, soit des moyens d'exprimer sa colère. Donc dans les deux cas, elle avait une bonne raison, c'était par conséquent pardonnable, pas vrai ? En entendant le barman rire, elle finit par céder et en faire de même, à son tour. « J'ai des orgasmes où je veux, quand je veux, très chers. Tu n'as qu'à te retourner, nah. » Elle ne pu s'empêcher de rire discrètement en voyant le regard étrange que leur lançait une cliente un peu plus loin. Aussi longtemps que Drake parlait, Mika ne bougeait pas et se contentait de l'écouter. Cela ne la dérangeait pas du tout. Si elle pouvait essayer de contribuer, de l'aider à se sentir mieux, elle était prête à beaucoup. En entendant la façon dont il parlait, il était simple de deviner que ce n'était pas un sujet qu'il abordait avec n'importe qui. Elle ne parvint pas à s'empêcher de se sentir privilégiée, en s'en rendant compte. Elle voulait l'aider, le faire sourire, lui redonner la confiance. La blonde ne savait pas vraiment d'où venait cette envie, ce besoin, que de s'assurer qu'il allait bien, mais c'était trop fort pour être simplement ignoré.

Alors s'il fallait rester assise dans le Mermaid toute la nuit pour pouvoir l'aider, elle n'aurait pas la moindre hésitation et le ferait sans aucune protestation. Son visage s'attrista quasiment aussitôt, lorsqu'elle entendit pour sa mère. « Je suis désolée. Je comprend mieux pourquoi c'est si compliqué ... » Tout était une question de deuil. Elle avait encore ses deux parents, et au fond malgré leurs désaccords pour certaines choses, elle ne pouvait imaginer en perdre un. Cela lui brisait le cœur, de se dire que le garçon qu'elle avait en face d'elle était piégé entre quelque chose qu'il aimait, le jugement des autres, son propre jugement et le deuil douloureux et non accomplis d'une génitrice. Lorsqu'il la regarda dans les yeux, elle aurait juré que ses yeux s'étaient embués. Elle ne pleurerait pas, elle ne se le permettrait pas. Elle était consciente que, les regards de pitié, il avait dû en recevoir des tas. Elle ne voulait pas le regarder ainsi, mais plutôt avec compassion, avec un air rassurant. La blonde chassa donc rapidement l'humidité dans ses yeux. « Tu ... Tu sais, tu ne devrais pas culpabiliser. La culpabilité est l'un des pires sentiments au monde, c'est difficile à éviter, et plus dur encore à s'en débarrasser. Le départ d'une personne provoque toujours une fissure, au sein d'une famille, qui devient toujours petit à petit une cassure. Ne te blâme pas pour cela, malheureusement tu ne peux pas contrôler cela. C'est la vie, aussi cruelle soit-elle. Le plus dur c'est d'avancer. Parce qu'avancer, il n'y a que toi qui peut le faire, personne ne peut réellement t'aider à le faire. On peut te soutenir, mais pas le faire à ta place. Avancer, tourner la page, c'est ça le plus compliqué. » Elle ne regrettait pas du tout ce câlin. Il était nécessaire. Il en avait besoin. Mika ignorait ce qu'il en pensait. Elle remarqua le sursaut qu'il eut, au contacte, mais ne commenta pas dessus. Elle se contentait de le serrer dans ses bras, alors qu'il laissait tomber sa tête contre son épaule, une main sur son dos, l'autre sur ses cheveux, avec des gestes qu'elle espérait amicaux et apaisants. Lorsqu'elle l'entendit la remercier, elle sourit. Elle n'avait pas besoin de merci, elle faisait cela parce qu'elle en avait envie, elle en avait besoin. Quand au fait que cela lui fasse du bien ... Il n'y avait qu'une chose qu'elle pouvait dire. « Je sais. » Oui, elle savait. Elle avait l'intuition pour ses choses là, les gens tristes, seuls, il était simple de les repérer. Il était encore plus simple, de les consoler. Même si la consolation ne durait qu'une petite demie-heure. C'était toujours cela. Malheureusement, tant de personne dans ce monde étaient tellement égoïstes qu'à part leur petite souffrance personnelle, rien d'autres ne les intéressaient pas même celle des autres. C'est pour cela qu'elle répéta, avant d'enchaîner. « Je sais. Et je serais toujours là si tu as besoin. » Et pour essayer de rendre un petit peu le sourire à Drake, elle s'autorisa une petite plaisanterie, de son humour un peu gamin. « Je me ferais un plaisir d'être ta psychologue et ton distributeur de câlin attitré. Je ne suis pas gratuite par contre. Cependant, je me contenterais d'un coca offerte à chaque séance. C'est valable, non ? » Elle sourit en plongeant son regard, emplit d'une aura protectrice et rassurante, dans celui de son ami.

© 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Ven 1 Sep - 5:08



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Si toutes les soirées étaient aussi belles que celle que Drake était en train de passer, il aurait sans aucun doute aucunement regretter une de ses soirées. Ces soirées-là, où rien d’autre ne comptait que de parler avec une liberté sans limite, c’était surement dans les plus belles journées que Drake pouvait avoir. Il était rare de ce sentir aussi libre dans de tels moments. Il était rare, en faite, de ce sentir libre tout simplement dans le monde que nous étions. Les gens qui rendaient ces moments possibles était, sans aucun doute, les gens que tu devais le plus garder proche de toi. Car ces gens n’étaient pas remplaçables. Ces gens qui savent comment faire pour te mettre à l’aise et, encore plus, pour que tu te sentes libres en leur présence… C’est un cadeau tombé du ciel. Drake, qui avait vécu dans un monde où suite à la mort de sa mère, être libre n’avait été que des mots envolés, dit à la légère, avait pourtant énormément besoin de liberté, encore plus vu qu’il était un artiste. Un artiste avait besoin d’exprimer, de dire, d’être libre dans ces moyens, et Drake ne l’était pas. Non seulement à cause la société en général, mais aussi à cause de ses propres bannières qu’il s’était créé avec le temps pour se protéger du reste du monde. Se séparé ainsi des attentes de la société en faisant en sorte que tes propres attentes étaient encore plus hautes… tu ne laissais ainsi personne te blessé. C’était une certaine technique, mais parfois encore plus déchirante que la vérité. Car tu deviens ton propre démon, ton propre monstre, que tu nourris jour après jour. Et les personnes comme Mikaela sont ceux qui viennent te donner la liberté de rire, de pleurer, de parler, d’être toi, une liberté que tu ne veux ou ne peux pas te donner toi-même. « Je te ferais dire, Lady Mikaela, que je peux me montrer très méchant aussi, alors fait attention à tes paroles, ma douce. », dit le jeune barman avec un certain regard amusé, son regard se perdant dans le sien. Ces moments sont précieux. Ces moments de complicité… Drake n’a jamais eu de meilleurs amis, de gens pouvant le soutenir assez longtemps pour dire meilleurs amis, mais là, en ce moment précis, c’est Mikaela, sa meilleure amie, celle qui la comprend sans un mot, celle qui serra toujours là quoiqu’il arrive. Et Drake ne voit rien d’autre qu’elle pour ce rôle. Il se sent tellement bien. Il se sent protégé par cette femme, par cette amie. « Eh! Sache qu’ici, c’est mon terrain, c’est mon coin de travail! Va avoir des orgasmes plus loin! » Et oublions les regards que les clients nous jettent. C’est ce que pense en ce moment Drake. Oublier le reste, oublier que pour certains, ils ont l’air de deux dépravés. Eux, ils se comprennent, eux, ils en rient, et c’est l’importance. Leur lien était rendu très fort, en seulement quelques temps, comme si leurs âmes n’avaient attendu que ça.

Drake soupira lentement, détournant très lentement la tête, croisant les bras sur son torse. Il ne voulait pas voir ce regard de pitié, il ne voulait plus jamais le voir… et fut rassuré que Mika ne lui en jeté pas un. Son cœur, comprimé jusqu’à maintenant, ce desserra lentement en voyant qu’elle ne le regardait pas avec pitié comme la majorité des gens qui avaient su pour la mort de sa mère. « Mon père n’a jamais été pareil après… Je ne peux pas vraiment lui en vouloir d’avoir commencé à être violent… ça nous a tous changé. » , dit lentement Drake en haussant un peu les épaules, lentement, regardant à nouveau ailleurs. La culpabilité… La culpabilité qui rongeait, jour après jour, Drake dans son deuil, dans son départ familiale, dans sa fugue, dans tout ce qu’il entreprenait. La culpabilité de ne jamais être… ce qu’on voulait de lui. De ne jamais faire le bon pas. De n’avoir jamais été assez bon. C’était la culpabilité qui continuait de le ronger, sans qu’il ne puisse rien n’y faire. C’était horrible, un vrai sentiment destructeur. Mikaela avait bien raison, c’était le pire. « J’essaye, je t’assure, j’essaye de tourner la page, mais tout me ramène toujours à ce que j’étais et à ce que je suis désormais. Je ne sais pas trop… tout ce bouscule dans ma tête et il est dur de… Arrêter de culpabiliser. » Cette accolade avait été précieuse et surtout bien entendu, malgré que Drake avait été surprit. Il était désormais blottit contre elle, soupirant de bien être en restant ainsi dans ses bras, profitant de cette chaleur douce. Elle était si rassurante. Comme Mika qui avait une aura très rassurant depuis le départ. Il se laissa bercer par ce doux câlin, soupirant lentement en laissant sa tête retombée sur sa nuque. Doucement, ils se séparèrent, Drake posant ses mains sur la taille de Mikaela avant de retirer lentement ses mains en souriant, les posant sur ses hanches, avant de rire un peu à la plaisanterie de Mika, secouant la tête. « Je m’en rappellerais alors, pour la prochaine fois que j’aurais envie d’un câlin aussi réconfortant…. » , puis avec un léger silence « Un coca, hein? C’noté! », dit-il en reprenant son sourire joyeux. Puis, il regarda autour. L’heure avait continué de filer. « Faudrait bientôt penser à fermer. Genre, comme si j’avais envie de t’quitter. »

Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
avatar
membre tout choupinoupinet
Messages : 522
Date d'inscription : 05/06/2017
Points : 570
Mon sosie, c'est : Lily Rabe.
Crédits : avatar ©mika ; signa ©Endlesslove.
Emploi : Prof de Littérature à L'université et Danseuse au Mermaid Wellington Strip Club.
Age : 30
Je vis avec : David Meowie, alias Dave', un chat, et Foxtrot, un renard.
Multi comptes : Anastasia.
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Sam 2 Sep - 20:53

❝ Mikaela ▬ Drake ❞plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
Mika avait à peine remarquer l'heure. Ils avaient passé tant de temps que cela à parler ? Elle n'aurait pas été capable de l'affirmer, à ses yeux, elle avait l'impression d'avoir connu Drake depuis déjà une décennie et pourtant de ne pas lui avoir parlé pour plus de dix minutes. Elle aimait cette sensation, parce que c'était le genre de sensation qui vous préviens lorsque vous rencontrez une personne agréable, amicale. C'était une technique infaillible, qui marchait à pratiquement tous les coups. Quoi que là, elle n'en avait franchement pas besoin. Elle savait d'ors et déjà qu'elle était en présence d'une personne géniale. Ouai, bosser serait désormais encore plus fun qu'auparavant, maintenant. Ce soir, elle s'était bien amusée, elle avait rit, discuter plus sincèrement, évoqué un humour qu'elle n'évoquait rarement avec les autres à moins de les connaître depuis quelques temps déjà. « Oh ... Je suis morte de peur, mon dieu que quelqu'un m'aide ... ! » Elle fit un sourire en coin, avec un regard provocant alors qu'elle reprenait une gorgée de son verre. Elle ne doutait pas du tout qu'il pouvait lui aussi faire mal quand il en avait envie. Après tout, elle l'avait vu, chasser ce type qu'elle ne parvenait pas à faire fuir. Oui elle était persuadée que dans la mesure où on touchait à des gens innocents, ou des amis à lui, ça pouvait très mal se terminer. Mais elle ne l'avouerait pas, évidemment. C'était quand même bien plus drôle de le provoquer, c'était donc ce qu'elle faisait. Quand elle l'entendit se plaindre, elle leva ses mains en signe d'abandon. « D'accord, d'accord. Quel rabat-joie tu fais, franchement. » Elle soupira et prit un air faussement déçue, avec une moue. Elle devait probablement ressembler à une enfant qu'on aurait privée de bonbon, mais c'était justement le but. D'ailleurs, cette comparaison était vraiment très inappropriée. Mon dieu, qu'on l’envoi en prison, pour avoir osé penser cela. Bon dieu, heureusement qu'elle n'avait pas parlé à voix haute, elle venait de se choquer elle-même. M'enfin, dans le fond, ce n'était pas totalement faux. Bref.

Tout du long, tandis qu'il parlait, elle l'avait écouté sans rien dire. Dans ces moments là, il fallait savoir garder le silence, jusqu'à sentir que la personne avait terminé. Sinon, c'était le meilleur moyen pour avoir l'être de s'en moquer et de ne pas vouloir entendre. Or elle voulait entendre. Après tout, ils étaient amis, maintenant, c'était son rôle, que d'écouter. Alors elle avait juste hoché la tête de temps à autres, pour lui montrer qu'elle suivait. Si elle était quelque peu attristée d'apprendre que son père était devenu violent, elle fit attention à ne pas le montrer. C'était un homme, adulte. Il n'avait pas besoin de la pitié ou la tristesse des gens, il avait besoin d'être écouté, de quelqu'un tout simplement, pour entendre et le faire sourire par la suite. Du moins, c'était ainsi que Mika voyait les choses. Il n'était pas comme ses élèves. Parfois des élèves venaient se confier à leurs professeurs, se sentant mieux, là c'était beaucoup plus délicat. Parce que parfois il s'agissait de personne a qui l'on avait jamais vraiment parlé, qu'on voyait deux heures dans sa classe et puis c'était tout. Elle en avait croisés des collègues dans ce cas là qui se trouvaient décontenancés. C'était pour cela qu'elle tenait à devenir aussi familière avec toutes ses classes. Là, c'était différent. Elle avait discuté avec Drake, elle commençait à savoir l'appréhendait. C'était plus simple. Même lorsqu'elle l'avait prit dans ses bras. Elle n'avait que très peu parlé. Parce qu'elle savait bien qu'il n'y avait pas de mots pour la dernière confession qu'il venait de faire. Il n'y avait pas de bon mot, de bonne phrase, pour ceci. Elle se permit enfin de sourire à nouveau lorsqu'il sourit à son tour. « J'avoue que je suis plutôt arrangeante niveau tarif. » Elle hocha la tête, en souriant. Elle regarda l'heure rapidement sur son téléphone, et termina son coca. Le temps était passé vite, très vite, elle ne l'avait pas vu filé. Son temps de travail été terminé, et elle ne s'en était même pas rendue compte. « Anh, t'es adorable. » Elle prit une mine attendrie et se pencha pour lui tirer les joues en riant. Finalement elle se rassit. « Mais je suis d'accord, faut que je me change et que je rentre moi aussi. » Elle se leva donc, et jeta un coup d’œil vers les vestiaires, brièvement avant de reporter son attention sur Drake. « Merci pour tout ! On se voit demain, hein ? » Elle sourit, lui fit la bise et s'en alla retrouver ses vêtements habituels, et rentrer chez elle.

HRP:
 
©️ 2981 12289 0



heart full of sunshine
It's always better to be absolutely ridiculous than to be absolutely boring, don't you think so ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t170-mikaela-v-amory-lily-rabe http://getreal.forumactif.com/t173-mikaela-mika-amory-i-gotta-be-on-my-own#1863
avatar
membre du mois
Messages : 1581
Date d'inscription : 11/06/2017
Points : 1790
Mon sosie, c'est : Andy Biersack
Crédits : EXORDIUM
Emploi : Barman
Age : 24
Je vis avec : Avec Keziah et Honey
Multi comptes : Kyle Smith, Hippolyte Amory
J'prends la pose :

MessageSujet: Re: plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.   Mar 5 Sep - 5:56



Plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens.
FT. Mikaela


Que le temps passe vite en bonne compagnie. C’est ce que sa mère lui avait toujours dit, sans que Drake ne veuille vraiment la croire avant aujourd’hui. Mais en ce moment, alors que les rires fusaient, alors que les confessions sortaient, alors que sans alcool, la vérité sortait, Drake ne voyait plus du tout le temps passait. Tout ce qu’il voyait, c’était le sourire de Mikaela, tout ce qu’il entendait, c’était ces paroles amusantes et rassurantes, et tout ce qu’il ressentait, c’était cette envie de ne plus jamais quitter cette meilleure amie qu’il s’était trouvé en une nuit. Encore une fois, sa mère avait eu raison sur toute la ligne. Que le temps passait vite quand tu as enfin rencontré quelqu’un que tu as envie d’aimer. Comme si, pour une fois, le karma avait été clément avec eux et leur avait permit cette rencontre. Et Drake remerciait sa chance d’avoir pu aidé Mikaela et ainsi développer cette amitié qu’il sentait, allait durer très longtemps. Il ne pourrait dire pourquoi, mais il sentait que, dès ce moment, leur amitié allait être scellé. Et c’était tant mieux. Car le rire de Mika lui était déjà bien trop précieux pour le perdre. Drake sourit à la demoiselle, riant avec elle. « Eh oh! Fait attention, Miss, tu pourrais le regretter! », dit Drake, sans aucune conviction, car il ce voyait très mal faire du mal à sa Mikaela. Après tout, il l’aimait trop pour un jour s’imaginer la blessée. Mais bon, il n’allait pas ce laisser rabaisser aussi facilement par la demoiselle.

Et puis, les confessions sortirent, et Drake se sentit libéré d’un énorme poids. Pour la première fois, il avait pu parlé, s’exprimer, sans alcool, sans drogue, juste par le sentiment de confiance qui s’était établit entre lui et Mika, il s’était vidé le cœur. Il avait parlé un moment, sortit le plus gros, et Mikaela l’avait écouté, sans aucun regard de pitié habituel. Et il la remerciait pour ça. Il n’avait pas besoin de pitié, seulement d’amis pour l’écouter, et Mika avait exactement fait ça. Il soupira doucement, souriant un peu à la demoiselle, le regard sincèrement reconnaissant. Et tout deux s’étaient prit un dans les bras de l’autre, ce laissant bercer par cette amitié naissante, et pourtant déjà si forte qui les avait prit. Drake ne prononça aucun mot pendant un moment, et ne souhaité aucunement quitté cette aura de protection que lui avait apporté la demoiselle. Il s’y sentait tellement bien.

Néanmoins, le temps de ce quitter finit par arrivé et c’est en contrecoeur que les deux jeunes gens se séparèrent. La jeune demoiselle termina son coca-cola, alors que Drake prenait les verres qu’on lui apportait pour les laver, ce redressant vers Mikaela en souriant. Il contourna le bar pour venir la prendre contre lui, riant un peu en sentant le baiser sur sa joue qu’elle lui laissa. « On se revoit bien entendu demain, Miss. Je t’attendrais. », dit-il avec un doux sourire en glissant sa main dans les cheveux blonds de la demoiselle, les coiffant légèrement. Comme une promesse d’un lendemain où ils se retrouveraient… Car leur amitié ne venait que de commencer.


Code by Joy


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t181-drake-tobias-macnair-andy-biersack http://getreal.forumactif.com/t183-drake-tobias-macnair-h-o-p-e-hold-on-pain-ends http://www.perdu.com
 
plus je connais les hommes, plus j'aime les chiens. ▬ ft. Drake.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Je ne te connais pas mais je t'aime déjà ! [feat Adrian Chevalier ♥]
» on enferme les hommes mais on pique les chiens.
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» Je ne te vois pas, mais je connais tous tes mouvements...
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GET REAL :: LES RPS-
Sauter vers: