La loi des erreurs est toujours la meilleure, nous l’allons montrer tout à l’heure (James)

le Dim 12 Nov - 18:12

La loi des erreurs est toujours la meilleure,

Nous l’allons montrer tout à l’heure

Elle aurait dû le savoir. Il y avait trop de lumières, trop de bruit, trop de couleurs. Trop. Tout était de trop, là-bas.

Vegas. Las Vegas, en compagnie de James Gray. Pas besoin de vérifier dans un dictionnaire, sous la signification de « mauvaise idée », ce nom et cette ville étaient forcément associés. Pourtant, Eleonore avait trouvé l’idée presque charmante. Elle qu’on avait jetée de son appartement pour une durée indéterminée, ç’avait été maintenant ou jamais. Partir, le suivre, ne pas réfléchir. Prendre un avion, oublier la crème solaire, se dire qu’on ne vit qu’une fois. « La routine tue, Kempton. » Elle pouvait entendre la voix de James comme s’il avait été à ses côtés. Sans doute parce que c’était effectivement le cas. Avachis dans le canapé du jeune homme à une distance raisonnable l’un de l’autre, Eleonore et James étaient pris d’une admiration soudaine pour le plafond. Leurs sacs de voyages à leurs pied, ils demeuraient étrangement muets. Elle était vêtue d’une chemise d’homme à fleurs de la taille la plus grande qui existait et qui faisait office de robe. Son teint avait pris une légère coloration hâlée qui lui aurait donné bonne mine, si les cernes sous ses yeux ne trahissaient pas l’agitation des derniers jours. Les cheveux attachés dans une queue de cheval négligée, elle paraissait revenir d’un long périple.

Après tout, c’était le deal, entre eux. James faisait sortir Eleonore de sa routine, quand elle tâchait de lui en faire adopter une. Et cette fois-ci, c’était la brunette qui était venue le voir, alors la folie avait été de mise. Forcément. Les billets d’avion, l’euphorie de l’instant, le départ en fanfare. Tout ce qu’il fallait pour oublier la vie à Wellington, elle en avait été persuadée. Ou du moins, avait fait en sorte de l’être. James l’avait bien aidée à y croire, mais elle était la seule à blâmer. Inspirant profondément, Eleonore risqua un regard sur sa tenue. Comment s'était-elle retrouvée avec cet accoutrement ? Elle, la couturière qui ne chérissait rien de plus que les vêtements bien taillés et assortis avec élégance. Mais le pire, c'était le faux saphir qui brillait à son annulaire gauche. La réplique exacte de la bague de Kate Middleton, avait indiqué le distributeur à l'entrée de la chapelle. Eleonore ne put retenir une grimace. Lentement, elle tourna la tête vers le blond. Et parvint à murmurer, avec prudence et d’une voix à moitié cassée : « On a vraiment fait ça, James ? »
avatar
Messages : 638
Date d'inscription : 16/08/2017
Points : 1719
Mon sosie, c'est : Jenna Coleman.
Crédits : gentle heart.
Emploi : couturière.
Age : 30
Je vis avec : Emily la fougueuse et Gino, un chat qui parle italien.
J'prends la pose : http://78.media.tumblr.com/e67ca8986fe6c50fb77d3ba0b04b4bfd/tumblr_nouvkrknd11s1rwswo2_250.gif

Eleonore Kempton
membre tout choupinoupinet


Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t504-eleonore-kempton-jenna-coleman http://getreal.forumactif.com/t512-eleonore-kempton-coeur-de-coton#9852

le Ven 24 Nov - 0:14

Il était joli, ce plafond, quand même. Haut. Avec des motifs étranges, quand on y pense vraiment. Peut être que ça venait des étoiles qui gardent la lumière pour briller une fois dans le noir qu’il avait probablement fait accrocher là quand il était enfant, et qui étaient depuis parties en fumée. Magnifique plafond, oui. Il murmure un léger rythme qui lui reste encore bloqué dans la tête, réalise que c’est la marche nuptiale, et s’interrompt en louchant sur sa main. Quelques fragments du voyage lui reviennent, quelques rires, quelques verres, quelques rencontres, quelques musiques. Quelques bribes. Un liquide clair, probablement un cocktail. Des lumières, la ville nocturne éclairée. La ville qui ne dort jamais. Une d’elles, en tout cas. Apparemment, eux non plus n’avaient pas beaucoup dormi. Un rire en disant « je le veux ». Je le veux. Quel imbécile avait autorisé ces simples mots à faire d’un duo un couple marié, au juste ? Qui était le crétin qui s’était dit que le mariage serait légal même si les deux concernés tenaient à peine debout ? Je le veux.

Sauf que non. Eléonore était une des seules personnes qu’il côtoyait avec qui ce genre de relation n’était même pas envisageable. Ce simple acte le lui avait fait réaliser. Eléonore, c’était cette fille adorable dont tout le monde tombait amoureux, qui était capable de faire de la chose la plus ennuyeuse du monde une découverte, et qui éclairait le monde en un sourire. Parfaite, dans un sens. Son opposé, dans un autre. Comme les deux pôles qui ne se rencontreraient jamais. Celle que la routine tue à petits feux, celui qui a oublié comment se poser. Un cocktail explosif. Amusant, divertissant, qui pouvait les aider les deux … mais clairement pas de quoi faire un bon mariage. Et pourtant … Pourtant ils étaient là, en train de remettre toute leur vie en question. La voix de la brune s’élève, et il tousse pour délier sa langue, pour autoriser sa voix à sortir enfin. Parler, ça, il savait faire.

« Oh chérie … » Un petit rire s’échappe à son tour. Au moins, ce surnom avait tout son sens, maintenant. « On dirait bien que oui. Nos bagues risquent de ne pas survivre à plus de trois douches, mais je peux toujours aller en chercher des vraies, avec un petit diamant, ça sera quand même plus joli. Ca te tente ? » En rire. Oui voilà. Mieux vaut en rire qu’en pleurer. Le fait qu’ils allaient devoir se lancer dans la difficulté des divorces si jeunes, qu’il allait devoir garder cet évènement secret pour que sa famille n’en entende pas parler, que leurs noms de famille n’étaient plus les mêmes, ou qu’ils allaient devoir cacher ça à leurs amis n’avait pas de réelle importance. Amusant. Oui. Hilarant même. « Eh, fais pas cette tête. Y’a rien de plus plan-plan et stable qu’un mariage, je te signale. Maintenant on va pouvoir boire le café tous les matins ensemble avant d’aller au boulot, se préparer mutuellement nos repas du midi, s’inviter au resto le soir, tout ça. Je pourrais t’apporter des fleurs au boulot de temps en temps juste pour te dire que je t’aime et tout. On va devenir des héros de comédie romantique. C’est émouvant. »

Un nouveau petit rire le secoue, alors qu’il bloque une cigarette entre ses lèvres en se relevant pour aller demander du thé au personnel de cuisine. Il n’y avait rien que Eleonore Kempton ne pouvait pas régler une fois qu’elle avait un thé dans les mains, après tout. Bloquant sa cigarette entre ses doigts pour ne pas risquer de la brûler, il profite de se retrouver derrière le canapé pour poser un baiser dans sa nuque, et a un sourire amusé en revenant s’affaler à ses côtés, s’allongeant à moitié pour utiliser ses cuisses comme coussin et la regarder. « Tu pourrais au moins faire semblant d’être heureuse, monstre. Stresse pas va, on va bien réussir à s’en sortir. Et puis « je suis mariée » ça va t’attirer plein de mecs, crois-moi, on veut toujours ce qu’on peut pas avoir. Tu peux me remercier, je t’en prie. » Le thé est déposé sur la table basse qui leur fait face, mais James ne bouge pas d’un pouce, trop occupé à faire tourner sa bague autour de son doigt. Un mariage. Ca au moins, c’était de l’aventure. Vegas, baby.

______________________________

Spoiler:

avatar
Messages : 287
Date d'inscription : 01/07/2017
Points : 1194
Mon sosie, c'est : Jamie Campbell Bower
Crédits : EXORDIUM (avatar) & frimelda (signature)
Emploi : Etudiant à l'école des métiers du cinéma d'animation.
Je vis avec : Sophie
J'prends la pose :

James D. Gray
membre tout choupinoupinet


Voir le profil de l'utilisateur http://getreal.forumactif.com/t237-james-d-gray-jamie-campbell-bower http://getreal.forumactif.com/t247-james-d-gray-true-friends-stab-you-in-the-front?nid=1#4086
- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum